Cameroun : Validation de l’Agenda de Santé 2017

C’était au cours d’une retraite du Bureau Pays de l’OMS qui s’est déroulé du 13 au 18 février 2017 dans la cité balnéaire de Kribi.

 Les participants au nombre de 103, sont venus du bureau de la Représentation à Yaoundé et des bureaux de terrain de Maroua, Bertoua et Douala. En ouvrant les travaux, le Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le Docteur Jean-Baptiste Roungou, après avoir dressé le bilan des réalisations écoulées, a invité le personnel à faire mieux qu’en 2016 où le bureau a mobilisé 2 811 250 Dollars US et apporté un appui déterminant au pays.

Cette performance est liée à l’intervention des équipes de terrain et des différents programmes dans le cadre de la lutte contre les maladies, la gestion des urgences et à la contribution de l’administration. Le cap de 5 millions de dollars a été fixé pour la mobilisation de fonds en 2017. Au cours des 5 jours de travail, toute l’équipe du Bureau Pays s’est appropriée les versions finales de la « Stratégie de Coopération Pays» et  le  rapport annuel 2016. Il est important de souligner que des améliorations ont été apportées.

Les responsables des programmes ont présenté leurs réalisations faites en 2016 et brossé les perspectives pour l’année 2017. Une formation en team building a été dispensée. Celle-ci a renforcé l’esprit d’équipe et la recherche de la haute performance ; les capacités du personnel sur des outils GSM tels que les DFC, APW, travel claim, security clearance, e-PMDS ont été renforcées.  Les participants à la retraite de Kribi ont eu droit à  une session sur l’évaluation des risques pour la mise en œuvre des activités 2017.

Les meilleurs staffs 2016 ont été démocratiquement élus au cours de la retraite. Bien qu’ayant consacré 90% du temps en séances plénières, discussions et travaux de groupes en salle et à l’extérieur, les participants ont pu consacrer  10% de leur temps aux activités sportives, culturelles et caritatives. C’est ainsi qu’une une visite a été rendue à un centre des affaires sociales.  Une soixantaine d’enfants vulnérables ont  des dons à cette occasion.

Lucien Embom

 

 

 

 

 

 

 

Cameroun : Retour vers la sérénité à Soa

La justice s’est finalement prononcée contre les annulations des titres fonciers, actes attribués à la Ministre des Domaines des Affaires Foncières (MINDCAF).

La décision du Tribunal Administratif de Yaoundé vient de ramener la paix au village Akak I dans l’arrondissement Soa. L’Arrêté Ministériel N°000873/Y.6/MINDCAF/SG/D2/1230 du 03 novembre 2015 a déchaîné les passions à Akak I. Cet arrêté attribué à la ministre Jacqueline Koung à Bessiké portent annulation de trois titres fonciers à savoir les TF 12098, 12099 et 12100. Ces titres fonciers appartiennent à sieur Dieudonné Atangana et compagnie. Ils ont été obtenus en juillet 2013 au motif du « double bornage des dépendances de domaine national d’une contenance superficielle de 33 ha et de 26 ha 129a 228ca sises au lieu dit Akak I » et des « irrégularités commises au cours de la procédure ayant conduit à l’établissement des titres fonciers. »

Selon nos sources, l’Arrêté Ministériel était juste une manœuvre  pour accaparer les domaines de Jean Laurent Atangana Ngono, Pauline Zomo Edoa et Dieudonné Atangana. En dépit de l’Ordonnance N° 40/OSE/CAB/PTA/YDE/2016 du 23 février 2016 accordant le sursis à exécution suite au recours N°2016/RG/2015 du 16 novembre 2015, la Ministre des Domaines et des Affaires Foncières serait loin de lâcher prise.  Des informations font état de ce que le conservateur foncier de la Mefou et Afamba s’est opposé farouchement à la délivrance d’un certificat de propriété à Dieudonné Atangana, malgré la notification de la grosse à lui faite par voire d’huissier. L’ordonnance portant le sceau du président du Tribunal de Yaoundé Centre Administratif est exécutoire.

On apprend que le juge administratif a motivé sa décision par le fait que « les moyens invoqués par les requérants paraissent pertinents dans la mesure où l’arrêté procède d’une erreur de fait, en ce que les terrains dont les titres fonciers sont retirés se situent à Ebogo I et non à Akak I comme l’affirme l’Arrêté. En plus ces terrains n’ont pas fait l’objet d’un bornage valide, celui dont se prévaut Jean Marie Messina étant fictif voire tout simplement frauduleux car méconnu par les membres de la commission consultative supposés y avoir pris part.»

Lucien Embom

 

 

 

 

 

 

 

Note d’Information : La Fécafoot fait le point

Le TAS a rejeté l’appel des appelants tendant à déclarer le Président de la FECAFOOT M TOMBI A ROKO illégitime et à mettre en place le Comité Exécutif de 2009.

En leur demandant de se tourner vers les voies de recours internes, l’arbitre les renvoie vers le Gouvernement Camerounais.
Sur ce point, il convient de rappeler que le Gouvernement Camerounais s’est prononcé sur cette affaire à travers une position communiquée par le MINSEP en novembre 2015 reconnaissant la légitimité de M TOMBI A ROKO , le Président élu de la FECAFOOT.

Le soutien du gouvernement permet à la FECAFOOT de travailler en toute sérénité , laquelle aura permise à l’Exécutif actuel de la FECAFOOT de mettre en œuvre sa vision et son plan d’actions pour le développement du football national et la reconstruction de nos sélections nationales, avec entre autres resultatsla campagne victorieuse du Cameroun à la CAN GABON 2017.

Cette sentence rendue par l’arbitre du TAS est une défaite CLAIRE et INDISCUTABLE des appelants; c est cette défaite qui motive leur recours ultime et désespéré auprès du Tribunal Fédéral Suisse.
Malgré toutes ces manipulations, la FECAFOOT reste sereine et continue à remplir les missions qui sont les siennes en collaboration avec le Gouvernement.

Laurence FOTSO

Cameroun : Le CNC salue les performances bancaires

Le Conseil National du Crédit (CNC) note pour le compte de l’année 2016, une augmentation du total du bilan, un accroissement des dépôts de la clientèle, une hausse de la position extérieure et une progression des crédits accordés à la clientèle.

Evaluant le développement financier du Cameroun, le CNC relève que les performances se sont améliorées ces dernières années. Le Conseil National du Crédit reconnaît qu’il y a des efforts à faire comparativement aux pays africains ayant le même niveau de développement. Des instructions ont été données pour identifier les causes des faiblesses du système bancaire camerounais. En examinant la situation du système bancaire du Cameroun, pour la période allant du 31 décembre 2015 au 31 décembre 2016, le Conseil relève une augmentation du total des bilans des banques (+7,8%), un accroissement des dépôts de la clientèle (+3,9%), une progression des crédits accordés à la clientèle (+5,7%) et une hausse de la position extérieure (+189,3%).

Analysant la situation du secteur de la microfinance et son évolution entre décembre 2014 et décembre 2015, le Conseil National du Crédit note une augmentation des dépôts de la clientèle (+18,2%), un accroissement des crédits accordés (+18,2%) et une chute du volume des comptes ce la clientèle (-6,7%).  Sur le plan réglementaire, 142 établissements agréés ne sont pas toujours immatriculés au CNC.  Le Conseil National du Crédit (CNC) est un organisme consultatif, chargé de donner des avis sur l’orientation de la politique d’épargne et de crédit, ainsi que sur la réglementaire bancaire. Pour l’exécution de ses missions, le CNC est composé de trois organes  à savoir un organe décisionnel, des Comités techniques et un Secrétariat Général.

Le Conseil est l’organe décisionnel du CNC. Il est présidé par le Ministre en charge des Finances, la Vice-Présidence étant assurée par le Ministre en charge des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique. Les fonctions de Rapporteur et de Secrétaire Général du Conseil National du Crédit sont assurées par le Directeur National de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, en liaison avec le Chef de la Division de l’épargne et du Crédit au Ministère en charge des Finances. Selon les dispositions de l’article 4 alinéa 2 du Décret n° 96/134 du 24 juin 1996 portant organisation et fonctionnement du Conseil National du Crédit, le Conseil peut créer en son sein des Comités techniques, dont il fixe la composition et les attributions.

Trois Comités Techniques ont été créés au sein du CNC  lors de sa session du 09 juillet 1997. Il s’agit du  Comité Economique et Financier, chargé des études économiques et financières ; du Comité de la Réglementation, chargé des études sur la réglementation bancaire et du Comité du Rapport sur la Monnaie et le Crédit, chargé de la rédaction du Rapport relatif à la monnaie, au crédit et au fonctionnement du système bancaire et financier et des études y afférentes. Le Directeur National de la BEAC assume les fonctions de Secrétaire Général du Conseil National du Crédit conformément à l’article n° 3, alinéa 3 du décret n° 96/138 du 24 juin 1996 portant organisation et fonctionnement du Conseil National du Crédit.

Lucien Embom

                                                               

 

 

Cameroun : Quelques titres en kiosque ce mardi 28 février 2017

Cameroon Tribune, Emergence, L’Epervier,  Kalara, La Météo, La Nouvelle, Le Jour, Mutations, The Guardian Post.
Cameroon Tribune – 28/02/2017
Emergence – 28/02/2017
L’Epervier – 28/02/2017
Kalara – 27/02/2017
La Météo – 28/02/2017
La Nouvelle – 27/02/2017
Le Jour – 28/02/2017
Mutations – 28/02/2017
The Guardian Post – 28/02/2017

CAN U20 « ZAMBIE 2017 » LE CAMEROUN RATE SON ENTREE (1-3), REACTIONS DES DEUX ENTRAINEURS !

Le Cameroun a manqué sa première sortie à la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans qui se joue en Zambie. En effet, les poulains de Cyprien Ashu Bessong sont tombés 1-3 face aux sud-africains. Eric Ayuk avait pourtant ouvert le score à la 15e minute pour le Cameroun, mais le phénomène sud-africain joueur de l’équipe B du Sporting de Braga au Portugal, Luther Singh ne débute son festival. D’abord sur coup franc (16e) ensuite sur pénalty (26e) et enfin sur un contre parfaitement géré (56e). Les Camerounais ont tenté de redresser la barre en vain. Prochaine sortie des camarades de Samuel Oum Gouet jeudi prochain face au Soudan qui annonce déjà décisif.

 

Réactions après Afrique du Sud – Cameroun

Thabo Senong (entraîneur de l’Afrique du Sud)

« Nous avons réussi à mettre en place notre tactique faite de vitesse dans le jeu et de mobilité. Cette victoire ne veut pas dire que le Cameroun est une petite équipe. Mais c’est surtout notre plan de jeu qui a fonctionné parce que les joueurs l’ont bien appliqué. Notre système de jeu nous oblige à prendre des professionnels capables de bien appliquer notre stratégie. Le match du Cameroun étant derrière, nous allons nous focaliser sur celui contre le Sénégal ».

Cyprian Besong Ashu (entraîneur du Cameroun)

« L’Afrique du Sud a été meilleure, elle mérite sa victoire. Nous n’avons pas été surpris par la tactique mise en place par l’équipe sud-adversaire mais la défaite est survenue à cause d’erreurs individuelles. Ce n’est pas suite à une domination outrancière de l’adversaire. Au vu de l’âge des joueurs, de telles erreurs sont tout à fait normales et il ne faut pas incriminer la défense qui n’est pas la seule responsable de cette défaite. Il faut tourner cette page et nous concentrer sur la prochaine rencontre contre le Soudan ».

 

 

Jean Morand Mbarga

Affaire Etoile Filante-Fécafoot : Le TAS déboute Abdouramane

L’étau se referme sur l’affaire qui semblait être l’espoir de ceux qui rêvent se voir parachuter à la tête de la Fécafoot.Le TAS à travers une sentence de ce lundi 27 janvier signée du juge unique Bendel Foucher, Vient de désillusionner Abdouramane et compagnie dans la procédure concernant l’identité de Président intérimaire de la FECAFOOT.

L’Arbitre Unique tant souhaité par les plaignants déclare irrecevable l’appel déposé hors délai le 9 décembre 2015 contre une sentence rendue le 12 Novembre 2015, soit 21 jours après au lieu de 20 jours comme prévus aux Statuts du CNOSC. le TAS sans véritablement se prononcer sur l’annulation des élections organisées à la FECAFOOT du 28 août au 28 septembre 2015, précise implicitement qu’il appartient au gouvernement camerounais d’apprecier de l’exécution de la décision de la CCA du 12 novembre 2015, en d’autres termes, il revient au gouvernement camerounais de trancher sur cette affaire, ce qui semble t-il avoir déjà été fait par l’arbitrage du MINSEP, avec pour débouchée l’introduction au sein du conseil d’administration du CNOSC de Mr Tombi A Roko Sidiki comme interlocuteur légale de la Fécafoot. Une défaite que semble avoir reconnu Abdouramane à travers un post sur sa page facebook « L’Arbitre Unique estime que l’appel a été déposé hors délai en considérant que le délai d’appel des décisions de la CCA est de 20 jours prévus aux Statuts du CNOSC au lieu de 21 jours comme le prévoit le Code des Procédures de la CCA ! ». Il promet tout de même ne pas lâcher prise « En attendant l’issue de la Procédure contre la FIFA qui vise le même objet, nous avons décidé de contester cette sentence devant le Tribunal fédéral suisse dès cette semaine dans la mesure où nous sommes dans une configuration qui autorise la saisine de ce tribunal en dernier ressort ».

Condamné à payer seul tous les frais d’arbitrage, les tribunaux suisses seront donc désormais la nouvelle demeure d’Abdouramane qui entend y élire domicile dès cette semaine pour continuer à nourrir un rêve utopique, au moment où le football renait de ses cendres grâce à la volonté gouvernementale et au dynamisme de la nouvelle équipe dirigeante de la Fécafoot chapeautée par Tombi A Roko Sidiki.

Par Léopold Yamdjeu

CAN U20 ZAMBIE 2017 – ASHU BESSONG : NOUS AVONS EU LES ENCOURAGEMENTS DE L’EQUIPE SENIOR » !

Le Cameroun entre en compétition ce lundi 27 février face à l’Afrique du Sud. Présent en conférence de presse d’avant match, Cyprien Ashu Bessong, le coach des Lionceaux compte sur les bénédictions des ainés !

Cyprian Besong Ashu (entraîneur du Cameroun)

« Nous respectons les huit équipes présentes à ce tournoi parce que ce sont les meilleures du continent. Cela veut dire que nous prendrons chaque équipe avec le plus grand sérieux avec foi en notre qualité de jeu. La performance de l’équipe senior (victorieuse au Gabon Total 2017) est une motivation mais pas une pression. Nous avons eu les prières et les encouragements de l’équipe senior et nous espérons de bons résultats. Dans cette équipe du Cameroun, nous avons les meilleurs joueurs de la catégorie. Nous avons travaillé sérieusement et nous allons montrer sur le terrain ce dont nous sommes capables ».

Eric Ayuk Mbu (attaquant, Cameroun)

«Il n’y a aucune pression qui pèse sur nous et le coach nous a mis en confiance. Nous avons appris de la meilleure des manières de l’équipe senior victorieuse. Nous savons que le pays entier compte sur nous. L’Afrique du Sud est une bonne équipe mais nous jouons pour remporter les trois points de la victoire »

 

 

Jean Morand Mbarga

Cameroon : Trophy tour first stage hightlights

The first lap of the nation wide trophy tour which is a synergy of action, Fecafoot, Ministry of Sports and the Civil Cabinet of the Presidency was a display of emotions, communion with the public through the crowd, the honours and sparkle with the players and their families.

Leaving Yaounde, the delegation of the trophy tour had two players, Jonathan Ngwem and Ngadeu Ngadjui who took turns to lift the trophy for the population to see along the streets-Nkometou, Bafia, Ombessa, Makenene and Bafoussam.

In Bafoussam, the national team, staff of the Lions and Fecafoot President was elevated by the traditional ruler of Bafoussam with the title of ‘Sapnje’ (conquero). With the honours the players, staff and fecafoot President were draped in traditional robes worthy of the title. Busy with club duty, Teikeu Adophe’s parents were honoured as the trophy was taken to his family.

Ngwem took over the trophy from Bafoussam to Bamenda. Here with the presence of opposition leader John Fru Ndi, the players of the national team and staff were clad with the attire of the Northwest region, the sleeveless hand made top, a cap and a bag to go with by the government delegate to the Bamenda City Council, Vincent Nji Ndumu.

Fai Collins’s parents were honoured to be invited and presented to the public in Bamenda though the player absent and busy in club.

Douala was hectic with a mammoth crowd to contain as the trophy was taken around the economic capital by Alphonse Tchapmi, the team manager of the Lions in the absence of a player to perform the task.

At the banks of the River Wouri traditional rites were performed ahead of the procession in town during which motobikes had their own share of the feast displaying their riding skills.

It should be noted that it not easy for the clubs to liberate the players and the presence of Ndip Tambe elated the population of the Southwest region adding sparkle to the tour. His name was on every lip as he lifted the trophy through the town.

Ndip Tambe’s father was equally excited seeing his son in Limbe. “Ndip Tambe is my son but he now belongs to the nation”, he said indicating how happy he was to witness the ceremony with his son in Limbe.

The first lap has registered unforgettable moments that will continue to live with the population for years.