Lions Indomptables : Non Hugo Broos n’a pas raison

La sortie médiatique explosive du sélectionneur des Champions d’Afrique après la défaite du 28 mars 2017, face à la Guinée Conakry continue de faire des gorges chaudes.

Lorsqu’Hugo Broos a été désigné comme coach des Lions Indomptables, des voix se sont élevées pour fustiger sa nomination. Des gens ont estimé qu’il n’avait pas la carrure nécessaire pour encadrer l’équipe nationale du Cameroun. Dans cet océan de contestations, certains responsables du football camerounais lui ont fait confiance, notamment le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) Tombi à Roko. Après le sacre des rois de la forêt au terme de la CAN 2017 qui s’est déroulée au Gabon, des rumeurs ont commencé à courir sur un éventuel départ d’Hugo Broos de la tête de l’encadrement technique des Lions.

Le Cameroun humilié par Hugo Broos

L’information concernant le départ d’Hugo Broos a fait les choux gras de la presse. Broos a démenti formellement avoir été approché par la Fédération Sud Africaine de Foot pour encadrer les Bafana Bafana. Sa relation avec les dirigeants camerounais n’a pas pris de coup. Personne n’a songé à retirer la confiance placée en lui. La chute du Cameroun à Bruxelles lors d’une confrontation amicale avec le Syli National de Guinée a permis de découvrir la face cachée du sélectionneur des héros de Libreville. Comme un fauve, le coach Hugo Broos s’est déchainé en mondio vision. La sortie médiatique du technicien belge à Bruxelles a fait plus de mal que bien.

Etait-il nécessaire de détruire en quelques secondes, ce que le peuple camerounais a façonné des années durant ? C’est toute la Nation camerounaise qui a été ébranlée par les propos violents d’Hugo Broos. Les Camerounais ont eu mal à l’estomac et se sont sentis profondément humiliés par l’attitude du patron de l’encadrement technique des Lions. Au Ministère des Sports et de l’Education Physique (MINSEP) et  à la FECAFOOT, on évoque la thèse d’un complot. Les insuffisances observées à Bruxelles ne devraient pas faire l’objet d’un coup de gueule.

Hugo Broos habité par le syndrome Hervé Renard

Le succès enregistré à la CAN 2017 semble avoir donné la grosse tête à Hugo Broos. Pourquoi cette envie subite à vouloir se brouiller avec la hiérarchie ? Le sélectionneur des Lions Indomptables aurait-il été manipulé par des forces tapies dans l’ombre ? Une maxime bien connue dit que le linge sale se lave en famille. Le coach Hugo Broos n’avait pas besoin de dérailler le temps d’une conférence de presse pour se faire entendre. Peut-être que son objectif est d’obtenir le divorce par tous les moyens. Depuis quelques temps, on ressent en Broos un désir pressant d’aller voir ailleurs à cause de son ascension fulgurante qui suscite des convoitises.

Lucien Embom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Chronique de Fernant Nenkam : La FIFA conforte le président Tombi à Roko

En réponse à la lettre de l’association des clubs de football amateurs du Cameroun (transfuge de l’ACPD dont je suis le précurseur) à M. Giani Infantino, président de la FIFA, sa secrétaire générale la Sénégalaise Fatma Samoura, a adressé une belle lettre maternelle pleine de subtilités. Après lecture, pas de doute sur l’adoubement de M. Tombi à Roko à la présidence de la Fédération camerounaise de football.
Faut surmonter la crise

Un émissaire de la FIFA va prendre bientôt langue avec la FECAFOOT pour un état des lieux préalable « ainsi qu’avec les autres parties intéressées pour présenter les actions que la FIFA prévoit d’entreprendre pour surmonter la situation ». En clair, l’émissaire de la FIFA, le Congolais Véron Mosengo-Omba ne va pas réinventer la boussole dans la situation créée et entretenue par les membres de l’association-FECAFOOT. Ceci étant, il convient de faire allégeance au président de la FECAFOOT bien ou mal élu pour scruter ensemble l’avenir. L’autre subtilité de cette lettre indique clairement que le retour à l’exécutif de 2009, la reprise des élections surtout la suspension du Cameroun souhaitée et très attenduepar quelques mécontents exacerbés et suffoqués sont à classer voire oublier définitivement. En tout cas, ce n’est pas dans le calendrier de la FIFA en dépit du rappel de la « jurisprudence nigériane ». La SG précise : « nous sommes conscients de la situation et examinons à l’interne les solutions viables qui apporteraient de la sérénité au sein du football camerounais » avant d’enfoncer définitivement le clou « Une fois pour toutes ». Une volonté manifeste de gagner avec le Cameroun.

La scie de l’ACAC

A lire la correspondance envoyée à la FIFA, on a l’impression que l’ACAC a offert la scie pour couper la branche sur laquelle elle est assise avant de lancer un S.O.S. Un extrait : « (…) depuis 2013, le processus électoral entamé par la FECAFOOT, malgré le Comité de normalisation mis sur pied par la FIFA (…) n’a jamais abouti ». La FIFA a compris, peut-être à demi-mot, et offre en échange une médiation. Faut-il remuer autrement les méninges pour constater que le président de la FECAFOOT n’a pas été nommé mais élu avec des textes contestés ? A qui la faute si ce n’est aux associations membres de la FECAFOOT qui ont joué délibérément le jeu de l’imposture ? Par quelle alchimie, avaient-ils réussi à s’accorder pour assister à l’assemblée générale élective avec deux candidats en compétition : Tombi à Roko, vainqueur de Atah Robert. Peu importe le score à la limite de la honte. Des élections contestées par une minorité qui pense, à raison, que les dés ont été faussés depuis 2013. Le cas du président d’Etoile filante de Garoua qui exige le retour à l’orthodoxie à savoir le respect scrupuleux des textes de la FECAFOOT en matière de vacance de poste à la présidence. Esseulé au front et pas encore fatigué, il poursuit, avec acharnement, le combat avec des victoires d’une efficacité douteuse. La Chambre de conciliation de l’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif avait rendu une sentence le 12 novembre 2015 dûment approuvée récemment par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Aucune application confortant ainsi le siège du président de la FECAFOOT. Est-ce suffisant pour déraciner l’équipe dirigeante actuelle ? Pas du tout. Soulagé par la lettre de la FIFA, les insomnies à l’immeuble-siège de Tsinga à Yaoundé ne sont plus désormais d’origine électorale. Faut voir ailleurs notamment dans l’encadrement éhonté des Lions indomptables repoussés devant la porte d’un restaurant d’un hôtel en Belgique peu avant le match amical perdu devant la Guinée Conakry sur le score d’un but à deux. Il faut noter avec regret, que l’ACAC a choisi le mauvais moment pour porter sa voix au-delà de nos frontières. La FIFA a des urgences et n’entend pas s’encombrer des problèmes à régler dans les fédérations. A notre époque, des solutions étaient trouvées en interne au mieux des intérêts de toutes les parties. Le besoin de ressourcement s’impose. Hélas !

Échec stratégique de l’ACAC

Pourquoi ce réveil subit des clubs amateurs alors qu’un arrêt des compétitions à son temps aurait pu contribuer à régler définitivement ce problème ? Nous le fûmes en 1995 à mon initiative et une subvention de 3,5 millions prélevée sur les recettes de la World Cup FIFA USA 1994 versée par la FECAFOOT aux membres de l’ACPD (Association des clubs de première division du Cameroun). Les espoirs fondés sur l’arrivée d’un nouveau patron au sommet de l’instance faîtière du football mondial appuyés par des réseaux ne vont pas faire bouger les lignes dans le sens souhaité par l’ACAC. Mme Fatma Samoura de la FIFA dans sa réponse au courrier collectif du 24 mars dernier sur l’ambiance morose à la FECAFOOT a été claire et précise sur la démarche à suivre : « En vous en remerciant de votre contribution pour trouver une solution viable à la situation que traverse le football camerounais, je vous adresse, Messieurs, mes salutations les meilleures ». Y a-t-il plus fair-play que cela ? Au moment de voter M. Tombi à Roko, cette dame n’était pas encore au secrétariat général de la FIFA. Mais, curieusement nous tentons de l’embarrasser avec l’article 29 du code électoral de la Fécafoot sur la continuité de service que nous avons refusé de respecter en participant activement aux élections.
A l’analyse de la situation, convient-il de faire table rase du passé et de penser à l’avenir de manière inclusive ? Le Cameroun est spécial à cause de ses richesses sol et sous-sol (humaines et naturelles) et de sa diversité. Sachons les capitaliser pour être forts.

Fernant NENKAM

Belgique : Une femme assassinée devant son fils de 6 ans

Une violente dispute a éclaté mardi soir dans un couple à son domicile de Hensies, une commune belge située à la frontière avec la France.

L’homme s’est saisi d’un couteau et a poignardé à 11 reprises son épouse devant leur fils, âgé de 6 ans.

La victime a pris la fuite en quittant en courant la maison avec son mari qui, armé de son couteau, la poursuivait. Elle pissait tellement de sang qu’elle a laissé derrière elle une traînée rouge.

La femme, âgée de 33 ans, a trouvé refuge dans le salon de sa voisine qui a appelé les secours.
Lorsque ces derniers sont arrivés sur les lieux, ils n’ont pu que constater le décès de la trentenaire, qui baignait dans une marre de sang.

Quant à son mari, il a tenté de se suicider en se poignardant et en prenant des médicaments. Il a été hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger.

L’enfant a été retrouvé par la police couvert de sang. Sain et sauf, il venait de serrer sa maman dans ses bras.

Source : www.mons.laprovince.be

Mexique : Mort de deux adolescentes en pleine séance de selfie

Le drame s’est produit samedi à Chinipas, dans le nord-ouest du pays. Elles se sont mises debout sur une camionnette pour se prendre en photo.

Après avoir assisté à une course de chevaux, Nitzia, 18 ans, et Clarissa, 17 ans, se sont rendues sur la piste d’atterrissage voisine pour prendre des selfies.

Comme il y avait énormément de bruit, elles n’ont pas entendu l’avion arriver et ont été heurtées à la tête par une des ailes de l’appareil.

Les deux adolescentes sont mortes décapitées. Nitzia était étudiante en droit et Clarissa était encore lycéenne. Une enquête est en cours.

Source : www.diaro.mx

 

Cameroun : Une conférence de presse de Maurice Kamto en gestation

 Selon nos sources, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) donnera une conférence de presse le 03 avril 2017 à Yaoundé.

« La communauté internationale et la crise anglophone. » C’est le thème qui sera développé dans  la communication du Président Maurice Kamto. Le leader politique camerounais a choisi de se prononcer sur un sujet qui ne cesse de déchaîner les passions. En début d’année, Kamto a lancé un appel à la retenue, au rejet des provocations, à l’arrêt des violences et à l’instauration d’un dialogue républicain pour le retour de la sérénité dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a regrette profondément, le caractère laborieux des négociations entre le gouvernement et les leaders anglophones. De l’avis de la hiérarchie du MRC, le spectre de la sécession ne crée pas un climat de dialogue. Pour des raisons historiques, l’option de sécession est simplement inacceptable. Maurice Kamto estime qu’il faut clarifier les problèmes et rechercher ensemble les solutions adéquates.

Au cours du meeting du Mouvement pour la Renaissance qui s’est déroulé le 25 juin 2016, Monsieur Kamto a proposé la voie du dialogue dans la résolution de la crise anglophone. Maurice Kamto est une figure politique très active de l’opposition camerounaise. Il a conduit avec succès la délégation camerounaise durant les négociations relatives à la rétrocession de la presqu’île de Bakassi.

Cette contribution significative à la sauvegarde de l’intégrité nationale, a été sanctionnée en 2004 par sa nomination au poste de Ministre Délégué auprès du Ministre de la Justice. Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun est une formation politique fondée le 13 août 2012.  On espère que la communication que Maurice Kamto s’apprête à donner, proposera des pistes de solution de la crise anglophone.

Lucien Embom

 

 

 

Cameroun : Le MRC conteste une décision du sous-préfet de Douala III

 L’Administrateur Civil Principal Njoya Zakaraiou estime que la tenue le 09 avril 2017, d’un meeting du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) au quartier Brazzaville comporte des risques de trouble à l’ordre public.

Dans le cadre de la tenue d’une réunion publique de son parti politique, l’Honorable Lazare Souob du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a adressé une correspondance au Sous-Préfet de Douala 3eme. Les dirigeants du MRC entendent organiser un meeting le 09 avril 2017 au quartier Brazzaville. Cette activité politique n’a pas reçu l’accord de l’autorité sous-préfectorale. Le Sous-Préfet Njoya Zakariaou explique sa démarche dans une note datant du 17 mars 2017.

« Tout en accusant réception de la déclaration préalable du meeting que vous entendez organiser en date du dimanche 09 avril 2017 et sans préjudice de votre droit reconnu en cette matière dans un contexte de démocratie, j’émets des réserves quant à l’organisation de pareilles manifestations sur la voie publique au quartier Brazzaville. » Le Sous-Préfet de Douala 3 eme n’hésite pas à ouvrir l’armoire à souvenirs.  Njoya Zakariaou rappelle qu’en février 2008, un meeting organisé illégalement par les soins de certains responsables politiques au Rond Point Dakar avait dégénéré en émeutes, embrasant toute la ville de Douala, avec de graves conséquences sur la vie de la Nation. L’autorité administrative précise : « La récidive n’offrant aucune garantie de sécurité et de paix, il y a lieu de craindre que les mêmes causes aient les mêmes effets. »

Le Sous-Préfet Njoya Zakariaou poursuit en disant : « Ainsi, il me plaît de vous notifier par la présente, mon refus pour l’organisation d’un meeting projeté à Brazzaville et environs qui de mémoire des violents incidents en 2008, est un quartier réputé très dangereux. Il vous appartient dès lors, de choisir un site approprié différent de celui précédemment sollicité, s’agissant d’un anniversaire du parti et un compte rendu parlementaire, par exemple une salle couverte digne comme le hall de BOCOM à Yassa, serait idéal pour l’organisation de ces manifestations publiques. »

La décision du Sous-Préfet de Douala 3 eme est soumise à de multiples interprétations dans les rangs du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. Les militants estiment que le meeting du 09 avril 2017 aura toute son importance, si et seulement s’il se tient au quartier Brazzaville.

Lucien Embom

 

 

 

Cameroun – Football – Ligue 2 : La 7e journée sans le Tonnerre, duel d’extrémités à Yaoundé entre le leader Bang Bullet et le bas du tableau Cosmos ; voici le programme intégral !

Les matches du Championnat Ligue 2 comptant pour la 7eme Journée de la saison 2016-2017, se dérouleront suivant le programme ci-après :

SAMEDI 1er AVRIL 2017

STADE DE LA REUNIFICATION

13H30 : DAC2000 – PWD

Arbitre central : NEGUEL DAMGOUA

A1 : BINA ZE

A2: LITOP BERNARD

4eme : MBITA NTYEZE

Commissaire : MBALLA MEKONGO

Coordonnateur: EBOBISSE LOUIS

15H30 :AVION – BOTAFOGO

Arbitre central : SOULEYMANOU BAH

A1 : ENGOUDOU ROLAND

A2: MCHIE ALPHONSIUS

4eme: LUM NDE ROCHELLE

Commissaire : NYANGONO THIERRY

Coordonnateur: EBOBISSE LOUIS

YONG SPORT ACADEMY STADIUM

15H30 : NATIONAL – FOVU

Arbitre central : OLLE PAUL

A1 : POUT ll FILS

A2: AMATIYEMSEL

4eme: MOHAMADOU AHIDJO

Commissaire : EWOLO LEOPOLD

Coordonnateur: FORKWA LUIS

STADE ANNEXE N 1

15H30: COSMOS- BANG BULLET

Arbitre central : MEFIRE ABDOU

A1 : BELLO FRANCIS

A2: MARC DOKO

4eme: NTANGANE JEAN

Commissaire : SELEMA ALAIN

Coordonnateur: SANKA MATHIAS

DIMANCHE 02 AVRIL 2017

STADE ANNEXE N 1

13H30 : AS FORTUNA – YAOUNDE 2

Arbitre central : MOUKOKO EKWALA

A1 : MOUAFFO ROGER

A2: GUEKAM TIENTCHEU

4eme: NJIGI MARIUS

Commissaire: NGAOUSSOUMOU MILLA

Coordonnateur: SANKA MATHIAS

15H30: ETOA MEKI – RENAISSANCE

Arbitre central : DAIROU GAMBO

A1 : ABBO EDMOND

A2: ABDOULAYE

4eme:FRANKLIN GAMCHE

Commissaire: TETANG NICHODEME

Coordonnateur: SANKA MATHIAS

MARDI 04 AVRIL 2017

STADE DE LA REUNIFICATION

13H30 : DYNAMO – PANTHERE SECURITY

Arbitre central : TOKA KIETCHEMEN

A1 : MBAKOP NFONGANG

A2: KAMGA TIEMO

4eme : EBOGO JEAN MARIE

Commissaire : OLOMO OLOMO

Coordonnateur: EBOBISSE LOUIS

15H30: MATELOTS – NUFC

Arbitre central : TSALA TOUMA JOEL

A1 :RAMADAN lll

A2: B0AMENG

4eme: MOHAMADOU KABIROU

Commissaire : OMGBA B DENIS

Coordonnateur: EBOBISSE LOUIS

NB : LE PROGRAMME DU MATCH CI-APRES VOUS SERA COMMUNIQUE ULTERIEUREMENT.

STADE MUNICIPAL DE BAFANG

15H30 : PANTHERE – TONNERRE

Arbitre central :TANYU JULIUS

A1 : ADA NDA

A2: GHAMBE GILBERT

4eme :TONYE BAYIHA

Commissaire: TCHOFFOU DIEUDONNE

Coordonnateur: BOUADEU AUGUSTIN

 

Jean Morand Mbarga

 

 

Cameroun – football – Ligue 1 : l’Aigle de la Menoua s’envole à Loum, les étoiles s’affrontent à Douala ; demandez le programme de la 7e journée !

Les matches du Championnat Ligue 1 comptant pour la 7ème Journée de la saison 2016/2017, se dérouleront suivant le programme ci-après :

DIMANCHE 02 AVRIL 2017

STADE MUNICIPAL DE LOUM TOP.MATCH

15H30 : UMS – AIGLE

Arbitre central : NGWA BLAISE

A1 : NOUPOUE ELVIS

A2: ABOUBAKAR DJIKA

4eme : KAMLA JEAN MARIE

Commissaire :ABDOULAYE GAMBO

Coordonnateur: FOGOUANG JEAN PAUL

STADE OMNISPORTS DE BAFOUSSAM

13H30: FEUTCHEU – APEJES

Arbitre central : AFANG FRANKLIN

A1 : NGO 0N MBELECK

A2:BiGOH METOUL

4eme:ENYEGUE ETIENNE

Commissaire :YANA YANA

Coordonnateur: TIAM

15H30 : RACING – DRAGON

Arbitre central : MBELLE MBELLE

A1 : MEKOUANDE EVARIST

A2: ATEZAMBONG FOMO

4eme : WEGA ERIC

Commissaire : BEKOLO ANGOULA

Coordonnateur : TIAM

STADE DE LA REUNIFICATION

13H30 : UNION – UNISPORT

Arbitre central : DIMOYA FLORENT

A1 : OLOA SEVERIN

A2: SALI ERIC

4eme: MEKE PATRICK

Commissaire : BODO NDZOMO

Coordonnateur: NDOUMBE LEA

15H30: NEWSTARS -ASTRES

Arbitre central : NKAMBA DRID

A1:YANOUSSA MOUSSA

A2: GOBE GOBE

4eme: GOLIKE ROGER

Commissaire: OTTOU MATHURIN

Coordonnateur: NDOUMBE LEA

STADE MILITAIRE DE YAOUNDE

15H30: COLOMBE –YOSA

Arbitre central : TCHOUTA PAUL

A1 : HAMADOU SADOU

A2: MBIDA AWONO

4eme: ZEMBA KOAL

Commissaire: MPONDO BLACK

Coordonnateur: B0B0 FABIEN

STADE MUNICIPAL DE MBOUDA

15H30 : BAMBOUTOS – STADE RENARD

Arbitre central : BlT0 JEANNOT

A1 : ENYEGUE PIERRE

A2: KOMBO NARCISSE

4eme: TALA FOKAM

Commissaire: MBAKU RICHARD

Coordonnateur : KEMETIO JEAN DUCLOS

MERCREDI 05 AVRIL 2017

STADE MUNICIPAL DE BAFANG

15H30 : LIONBLESSE – COTON

Arbitre central : MBATONGA OTTOU

A1 : TOCKE THIERRY

A2: ALINDA AMBROISE

4eme: MENYE MPELE

Commissaire : EDOA MARIE ODETTE

Coordonnateur : BOUADEU AUGUSTIN

STADE MILITAIRE DE YAOUNDE

15H30 : EDING SPORT – CANON

Arbitre central : TSANOU LOUIS

A1: BOUBOU JOHN

A2: AHMADOU

4eme: EK0KOBE ERNEST

Commissaire: MBONE DINGA BENOIT

Coordonnateur: B0BO FABIEN

Jean Morand Mbarga

 

 

CAN Total « Cameroun 2019 » Le tableau affiche complet !

Toutes les équipes qui vont disputer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football « Cameroun 2019 » sont désormais connues. Ainsi,  Madagascar, Comores et le Soudan du Sud intègrent respectivement les groupes A, B et C.

Au terme des matchs du tour préliminaire disputés lors de cette trêve internationale Madagascar rejoint le Sénégal, la Guinée équatoriale et le soudan et aura fort à faire pour accéder à la phase finale au Cameroun.Pour rappel, bien que qualifié en tant que pays hôte, le Cameroun disputera les matchs du groupe B en compagnie du Maroc, Malawi et les Comores.

Début des éliminatoires de la CAN 2019 en juin prochain

 

 

 

Jean Morand Mbarga

 

 

Afrobasket 2017 : Le Cameroun obtient son tiket

Les Lions indomptables de la balle orange disputerons l’Afrobasket 2017 prévu en août à Brazzaville. Vainqueur face aux Sao du Tchad jeudi soir 70-59, le Cameroun obtient son tiket et devient le 13e pays qualifié, rejoignant ainsi le Nigeria, la République du Congo, la République démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Mozambique, la Tunisie, l’Égypte, l’Ouganda, l’Angola, le Mali et le Sénégal.