FIFA-FECAFOOT-ABDOURAMANE : Les enjeux de la rencontre du 8 juin

La FIFA est très souvent claire et l’a déjà d’ailleurs fait savoir sous la plume de son Secrétaire Générale indiquant qu’elle ne traite qu’avec ses associations membres et non des individus.

A la suite des correspondances d’Étoile Filante de Garoua exigeant l’exécution de la sentence de la CCA du 15 novembre 2015, Fatma Samoura estimait que le problème posé par Étoile Filante était une affaire interne à la Fécafoot, mais à la faveur de la sentence du Tas du 27 février dernier, des individus sous la coupole de « clubs amateurs » du Cameroun avaient écrit à la Fifa, le 28 mars 2017, indiquant leur surprise de voir ladite sentence toujours non exécutée. Faut-il rappeler que ladite sentence faisant état de rejet du dossier auprès du TAS pour forclusion et ne pouvant être attaquée que devant les tribunaux suisses. Par la même occasion, une pétition de la majorité des présidents de clubs amateurs, incluant des présidents de club de Ligue 1 et 2 se désolidarisant de la plainte couchée sur la table de la FIFA en leur nom.
En convoquant donc certains acteurs de la situation querellée en cour dans le football camerounais à Zurich le 8 juin, cela pourrait s’assimiler à une sorte de concertation afin de trouver une solution à ce qui s’apparente à une « crise » au sein de la Fécafoot, mais se rétropédalage de la FIFA « consciente des problèmes que connaît l’instance faitière » s’était déjà matérialisé par la volonté d’envoyer au Cameroun Veron Mosengo Omba, le responsable des associations Afrique et Caraïbes de la Fifa pour rencontrer les différentes parties, une initiative avortée à la faveur de cette fameuse rencontre du 8 juin qui suscite des interrogations sur cette opportunité contraire aux règles de fonctionnement de la FIFA .
La Fifa peut-elle discuter avec des non-membres ? Court-on vers une annulation de cette rencontre tant attendue ? Et si jamais elle a lieux peut-elle changer grand-chose à la situation actuelle ? Cette rencontre à l’encontre des règles de fonctionnement de la FIFA peut-elle faire cas d’école ? Que deviennent les recours introduits par Abdouramane et Tombi auprès des tribunaux suisses ? Une série d’interrogations qui n’auront de dénouements qu’au soir du 8 juin. On ne perd rien à attendre.

Par Alphonse Kameny

Santé : Voici comment dégonfler votre ventre et nettoyer le colon

l est impératif de procéder au nettoyage du côlon régulièrement afin d’éliminer les déchets et les toxines qui y sont stockés. Ces substances, nocives sur le long terme, s’accumulent à cause d’une mauvaise alimentation, d’une hydratation insuffisante, d’un manque d’activité physique et du stress.

L’importance du nettoyage du côlon
Le côlon est le terminus du parcours effectué par les aliments ingérés. Organe primordial de la digestion, il facilite l’absorption des nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et permet d’éliminer les toxines dans de bonnes conditions.
Il est divisé en cinq parties :
le caecum, qui se trouve en bas et à droite de l’abdomen
le côlon droit qui remonte vers le foie
le côlon transverse qui remonte un peu sous les côtes gauches
le côlon gauche qui redescend vers le bassin
le côlon sigmoïde qui pénètre dans le bassin
Le nettoyage du côlon est important pour éliminer les toxines et les bactéries déposées car si elles sont stockées trop longtemps elles risquent d’affecter la présence des bonnes bactéries et d’empêcher l’absorption des nutriments essentiels contenus dans les aliments qui ont été digérés. Les déchets présents dans l’organisme risquent d’entraîner une baisse d’énergie, de ralentir la perte de poids, de causer des maladies et de perturber le fonctionnement du système digestif.

Pour faciliter et accélérer ce processus, il est possible d’avoir recours à deux ingrédients naturels qui vont permettre de purifier le côlon, il s’agit du vinaigre de cidre et du miel.

La recette pour purifier le côlon
Ingrédients :
2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre biologique
2 cuillères à soupe de miel organique
1 grand verre d’eau tiède
Préparation :
Dans un grand verre d’eau tiède, ajouter le vinaigre de cidre et le miel et mélanger jusqu’à ce que le miel se dissolve.
Tous les jours, boire un verre de cette boisson 100% naturelle.
Bienfaits des ingrédients :
Le vinaigre de cidre
Le vinaigre de cidre est riche en composants bioactifs, notamment l’acétobacter qui facilite la décomposition des morceaux d’aliments qui restent collés aux parois intestinales. Il diminue le taux de sucre dans le sang après un repas, réduit la tension artérielle et régule l’activité intestinale.
De plus, son action alcaline contribue au bon fonctionnement du système digestif et soulage les parois irritées du côlon.

Le miel
Reconnu comme étant une véritable panacée depuis la nuit des temps, le miel agit sur la constipation et régule le transit et les fonctions intestinales grâce à sa forte teneur en fructose. Celui-ci circule jusqu’au gros intestin sans avoir été digéré, donc quand les bactéries intestinales débutent la fermentation, il permet d’attirer une grande quantité d’eau dans l’intestin et assure ainsi un effet laxatif.

Le miel est un allié incontournable pour soulager naturellement les troubles liés au système digestif et au transit.

La combinaison des deux ingrédients
Combinés ensemble, ces deux éléments possèdent des vertus miraculeuses grâce aux nutriments essentiels qu’ils contiennent et aux propriétés médicinales qu’ils possèdent. Ils favorisent l’élimination des déchets et des toxines stockés dans le côlon et renforcent le système de défense de l’organisme. Tous deux riches en minéraux, en vitamines et en antioxydants, ils permettent de lutter contre les radicaux libres et l’oxydation des cellules.

De plus, leurs propriétés antibactériennes ont un effet équivalent à celui d’un antibiotique naturel pour purifier l’organisme et ralentir le vieillissement des organes.

Ces deux alliés santé agissent également dans la prévention du cancer du côlon et ralentissent la propagation des cellules cancéreuses lorsqu’elles se trouvent dans les poumons, la vessie et la prostate entre autres.

Ils interviennent aussi pour baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang (LDL), traiter les reflux acides, les douleurs aux articulations et l’eczéma, lutter contre les baisses d’énergie et les excès de fatigue, et combattre la mauvaise haleine.

Par la rédaction de bella.cm

Programme Forward FIFA : Tombi A Roko et Blaise Moussa à Kinshasa

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Forward qui constitue un changement majeur au niveau du développement du football et de la manière dont le succès de la Coupe du Monde de la FIFA™ est redistribué aux associations membres, le Président de la Fécafoot Tombi à Roko Sidiki, le Secrétaire générale de la Fécafoot Blaise Moussa et le Directeur Administratif et Financier, prennent part depuis ce matin à un séminaire de deux jours à Kinshasa organisé à l’attention des membres de la zone UNIFFAC (Cameroun, RDC , RCA,Tchad). Arrivée à Kinshasa ce 29 mai, la délégation camerounaise à tout d’abord pris part ce mardi à une réunion bilatérale avec les associations membres avant le début effectif du séminaire.

Le programme est basé sur trois grands principes pour apporter un plan de soutien pour le développement du football à 360 degrés et sur mesure dans chaque association membre et dans les six confédérations : plus d’investissement, plus d’impact et plus de supervision.
Son objectif est d’améliorer la manière dont la FIFA développe et soutien le football dans le monde afin que le football atteigne tout son potentiel dans chacune des associations membres, et que tout un chacun puisse le pratiquer sans restriction aucune.

Plus d’investissement

Il a été décidé d’augmenter significativement le montant du soutien financier octroyé aux associations – USD 5 millions par cycle quadriennal pour chaque association membre contre USD 1,6 million auparavant.
Cela signifie que chaque association se verra octroyer jusqu’à USD 750 000 par an à investir dans des projets de football (terrains, compétitions et football féminin).
Aussi, chaque association se verra octroyer jusqu’à USD 500 000 par an pour les frais de fonctionnement (administration, gouvernance, etc.).
Sera également augmenté le soutien financier en faveur des six confédérations afin qu’elles puissent développer encore davantage le football en leur sein.
Ainsi, les confédérations recevront à présent USD 40 millions par cycle quadriennal à investir dans le développement du football, contre USD 22 millions auparavant.
Sera fournis également plus d’assistance aux associations membres ayant le plus besoin jusqu’à USD 1 million, pour des équipements de football, des programmes de stages ou autre, afin de couvrir les frais de déplacement des équipes féminines et de jeunes qui pourront ainsi participer aux compétitions internationales.
Par ailleurs, les associations régionales se verront octroyer jusqu’à USD 1 million par an pour couvrir les frais d’organisation des compétitions régionales féminines, masculines et de jeunes.

Plus d’impact

La FIFA souhaite également améliorer l’impact et l’efficacité des investissements dans le développement du football, c’est-à-dire obtenir de meilleurs résultats en termes de qualité et de quantité afin de s’assurer de bien développer le football partout dans le monde.
Il a été décidé de réunir tous les programmes de développement en un programme sur mesure unique, avec des objectifs et un plan de développement définis pour répondre aux besoins spécifiques de chaque association membre.
Cela signifie que les associations membres recevront un soutien pensé et élaboré en fonction de leurs spécificités, de leurs priorités et de leurs objectifs. Le but étant ainsi de tirer le maximum du moindre dollar investi dans le football.
Il sera pour cela concentrer des forces sur des domaines prioritaires pour le développement global du football : terrains de football, football féminin et de jeunes, compétitions nationales, etc.
La FIFA souhaite en outre encourager le recours aux meilleures pratiques par l’administration du football afin que celui-ci bénéficie d’une base solide et uniforme partout dans le monde.
De plus, la FIFA récompensera les associations membres qui rempliront un certain nombre d’éléments considérés comme indispensables pour une gestion durable et responsable du football au niveau national.
Dans le cadre du soutien financier accordé à chaque association par le biais du programme Forward, chacune d’entre elles recevra au minimum USD 100 000 par an pour les frais de fonctionnement. Aussi, chaque association se verra potentiellement octroyer USD 50 000 supplémentaires pour chacun des critères ci-dessous. À noter que la limite s’élève à USD 400 000 par an.
• employer un secrétaire général ;
• employer un directeur technique ;
• existence d’un championnat masculin ;
• existence d’un championnat féminin ;
• existence d’un championnat masculin de jeunes ;
• existence d’un championnat féminin de jeunes ;
• stratégie de promotion et de développement du football féminin ;
• programme de bonne gouvernance/d’intégrité ;
• stratégie de promotion et de développement du football de base ;
• stratégie de promotion et de développement de l’arbitrage.
Au moins deux des domaines sur lesquels les associations peuvent se concentrer pour recevoir ce soutien financier supplémentaire devront couvrir le football féminin.

Plus de supervision

Il est capital que ces fonds soient utilisés correctement afin qu’ils aient un maximum d’impact sur le terrain.
Afin de garantir que cette augmentation des fonds de développement ne soit pas utilisée à mauvais escient, la FIFA introduira des contrôles de supervision renforcés permettant un développement transparent, bien organisé et efficace du football.
• Un contrat élaboré sur la base d’objectifs convenus avec chaque association – et devant être approuvé par la Commission de Développement – définira une stratégie de développement sur deux ans.
• Tous les projets sur mesure doivent être liés au contrat listant les objectifs convenus ; tout projet dépassant un montant de USD 300 000 devra être approuvé par la Commission de Développement.
• L’administration de la FIFA sera régulièrement informée de l’avancement des projets.
• Des audits financiers des fonds provenant du programme Forward seront effectués par des entreprises indépendantes pour chaque association.
• Réglementation renforcée en matière de développement, notamment plus de pouvoirs de supervision et des exigences de conformité plus strictes.
• La Commission de Développement, chargée de superviser le programme Forward, devra être composée à 50% de membres indépendants.
• Publication d’audits indépendants des finances annuelles des associations membres.

Les enjeux de ce séminaire sont d’une importance capitale pour le rayonnement du football camerounais impulsé par le président de la Fécafoot Tombi A Roko, et dont la mise en œuvre est assurée des mains de maitre par le patron de l’administration Blaise Moussa.

Par Alphonse Kameny

Afrobasket Dames: Le Cameroun connait ses adversaires !

Le Cameroun est fixé sur ses adversaires du prochain tournoi des 12 nations. En effet, le tirage au sort de la Women’s AfroBasket 2017 a été effectué le samedi 27 mai au Sofitel l’Amitié de Bamako, la capitale du Mali. Les résultats se présentent comme  suit :

Les équipes désignées « Zone 4 » et Wild Card qui compléteront la liste des 12 qualifiés pour l’événement seront connues à une date ultérieure. Le tournoi à 12 nations quant à lui se jouera du 18 au 27 août au Palais des Sports Salamatou Maiga à Bamako et servira à déterminer les nations africaines qui prendront part à la FIBA Women’s Basketball World Cup 2018 en Espagne.

Jean Morand Mbarga

Cameroun – football – Ligues spécialisées : les dames connaissent leur présidente, les jeunes attendent encore

Hélène Bisong Tabi epse Sakwe a été portée à la tête de l’institution au terme du scrutin qui s’est déroulé vendredi 26 mai 2017 au siège de la FECAFOOT (fédération camerounaise de football) à Yaoundé ; prévue le lendemain, samedi, l’élection de la ligue spécialisée du football jeune a été reportée à une date ultérieure.

Elue au terme du scrutin organisé vendredi dernier à Yaoundé, Hélène Bisong Tabi, épse Sakwe est la première présidente de la Ligue spécialisée de football féminin. Sur les 19 membres du corps électoral, un seul était absent lors du vote. A ses côtés, la présidente élue aura comme adjointe, Céline Eko Mendomo, présidente sortante de la désormais défunte commission du football féminin à la FECAFOOT. Parmi ses objectifs, la nouvelle équipe dirigeante veut notamment œuvrer pour la vulgarisation du football féminin en milieu scolaire et dans les régions les plus reculées du pays. « La transparence sera notre maître-mot. Actuellement, il y a beaucoup de carences dans le football féminin camerounais. Pourtant, les talents existent. Nous voulons porter cette discipline plus haut. L’une de nos priorités sera de mettre les choses en place afin que la ligue soit fonctionnelle. Nous allons également voir comment mettre les différentes modalités en place pour améliorer les conditions salariales des joueuses ». », a déclaré Hélène Bisong Tabi.

Pour rappel, Hélène Bisong Tabi n’est pas une inconnue dans ce milieu. En effet, elle a été présidente de la commission du football féminin à la FECAFOOT de 2009 à 2014, vice-présidente de la ligue régionale du Sud-Ouest et présidente du club PWD de Kumba. Créée lors du Comité exécutif de la FECAFOOT en décembre 2016, la Ligue spécialisée de football féminin sera chargée notamment de l’organisation et du développement de la discipline, de manière autonome. Le championnat en cours qui connait un arrêt depuis près de deux semaines devrait sans doute être une des préoccupations de la présidente. Pas de repos donc, il y a du pain sur la planche !

Quant aux élections à la Ligue spécialisée de football jeune prévues le lendemain c’est-à-dire samedi 27 mai, elles ont été reportées à une date ultérieure. Raison : seuls 9 délégués sur 19 étaient présents lors du scrutin initialement prévu samedi dernier. Après les éliminations des sélections nationales jeunes au premier tour de toutes les compétitions majeures dans lesquelles elles étaient engagées, on peut s’imager que gérer le football jeune ne sera pas un long fleuve tranquille pour le futur président.

Jean Morand Mbarga

Amical U23 France – Cameroun : Maboang Kessack convoque 37 joueurs !

Les lions espoirs de retour des jeux de la solidarité islamique de Baku en Azerbaidjan il y a quelques jours doivent affronter la sélection de France de leur catégorie en amical ce 08 juin en France. Si les bleuets connaissaient leur liste des 23 depuis l’annonce du match, ce n’était pas le cas pour les lionceaux. Dans la nuit de lundi 29 mai, le coach adjoint Maboang Kessack a rendu public une liste de 37 joueurs convoqués pour ledit match constituée de 16 locaux et 21 professionnels dont les noms suivent :

Jean Morand Mbarga

ANAFOOT : Est-ce vraiment une coquille vide ?

Dans un dossier publié dans les colonnes de la Nouvelle expression du 26 mai dernier, un hebdomadaire paraissant à Douala, la capitale économique du Cameroun dans lequel j’ai accordé un entretien, la conclusion n’est pas du tout gaie. L’ANAFOOT, selon la rédaction, est une coquille vide. Pas vrai du tout.

Par décret présidentiel signé récemment, M. Issa Hayatou, ancien Président de la CAF (Confédération africaine de football) et M. Carl Enow Ngachu, entraîneur de l’équipe nationale des Lionnes indomptables ont été nommés respectivement Président du conseil d’administration et Directeur général de l’Académie nationale du football. L’accouchement a pris du temps. Plus de 5 ans. Les langues se délient et nombre d’observateurs n’hésitent pas à qualifier l’ANAFOOT de coquille vide. Est-elle réellement vide ? Pas du tout. Avons-nous oublié que l’oeuf est constitué entre autres de : la coquille, les membranes, le blanc, le jaune, la chambre à air ? En revanche, de cette coquille sont sortis déjà trois textes signés de l’initiateur du projet. Un décret qui crée l’ANAFOOT. Un autre qui organise l’ANAFOOT et le plus récent qui nomme son PCA, son DG et son DGA. Cette nomination indique simplement que l’heure de travail a sonné et le projet doit prendre corps. La coquille se vide progressivement.

Issa Hayatou sait-il grand-chose de ce projet ?

Les personnalités nommées ont le profil de l’emploi. M. Issa Hayatou, selon toute vraisemblance, n’a pas été consulté avant sa nomination. C’est l’impression qui se dégage de l’interview recueillie par la CRTV-Radio et diffusée le24 mai passé au journal parlé de 13 heures. Sa riche expérience mise à la disposition du néophyte et charismatique Directeur général Enow Ngachu ferait un tandem efficace. Vrai aussi, le nouveau DG est connu beaucoup plus sur le banc de coach avec des fortunes diverses dont une place de finaliste malheureux à la dernière Coupe d’Afrique féminine disputée à Yaoundé. Un curriculum vitae qui sème le doute sur son profil pour assumer ces nouvelles responsabilités administratives ? En revanche, refuser une décision du Chef de l’État alors qu’il estime que vous en avez les capacités serait interprété autrement. Je doute que ce soit forcément à l’avantage de la personne nommée. En conséquence, Enow Ngachu doit remercier le Président pour cet acte de reconnaissance et d’encouragement pour s’adapter en restant très à l’écoute de son président du conseil d’administration, véritable bibliothèque. D’ailleurs, la sagesse africaine soutenue par feu le Président sénégalais Léopold Sédar Senghor nous enseigne « quand un Africain meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. » Ceci m’inspire le passage de témoin. Le DG Enow Ngachu a tout à apprendre de M. Issa Hayatou appelé à ne pas lui faire ombrage à cause de ses nombreuses casquettes notamment celle de Président de la FIFA après Sepp Blatter et de la CAF. Après analyse, rien n’indique que ce décret n’est pas politiquement et sportivement correct.

Les fruits seront à la promesse des fleurs

Je n’ai aucune appréhension sur les qualités du Président qui a roulé sa bosse à plusieurs niveaux hiérarchiques du sport mondial. Le poste lui colle comme un gant. Il est intelligent, sage, sait détendre les situations tendues. Son aura lui permet de gérer les différentes personnalités au sein du Conseil d’administration. Son carnet d’adresses pèse lourd pour l’aide au financement et des partenaires de l’Académie. Je souhaite simplement que la marge de manœuvre de la direction générale ne soit pas de nature à influencer la gestion quotidienne de l’ANAFOOT.
Par contre, on attend découvrir M. Enow Ngachu en dehors des aires de jeu. Il devrait s’adapter rapidement comme l’ont fait certains de ses collègues reversés directement, mais à tort, dans l’administration sans aucune expérience de roulade dans la poussière avec les gamins du secondaire ou de banc d’entraînement.
Un état des lieux préalable d’une structure qui existe encore sur du papier. Créer les conditions d’une bonne collaboration. Après cette nomination, les deux responsables doivent se mettre au travail pour donner corps à ce projet auquel le Chef de l’État porte beaucoup d’espoirs. Les moyens humains et financiers dépendront du contenu de leur suggestion. L’expérience de M. Issa Hayatou et son vaste réseau de compétences va compter énormément. A bien regarder, ce n’est point une retraite plutôt un rebondissement. On a halte de découvrir le calendrier de leur programme d’activités. Le plutôt serait le mieux compte tenu des échéances futures.

Critères objectifs au recrutement

Tous les problèmes du football camerounais ne vont pas se régler à l’Académie nationale de football. C’est tout de même une esquisse de solutions d’autant plus qu’on va y former l’essentiel de ce qu’il faut pour rendre ce football véritablement scientifique pour l’arrimer à ce qui se fait de mieux ailleurs. Le problème du football au Cameroun est structurel et systémique. A la limite, il souffre des hommes, aussi bien de l’intérieur que l’extérieur, chargés de l’animer. J’espère que le recrutement dans cette académie sera réalisé sur des bases saines c’est-à-dire sur des critères objectifs. Que seuls les meilleurs de chaque région (équilibre régional) soient les étudiants de l’Académie nationale de football. Que ce haut centre de formation me fasse rêver pour m’éviter la nostalgie de l’école ancienne qui a foutu le camp. Nos enfants ont besoin de modèle et d’aînés qui les font rêver d’un avenir radieux.

Fernant NENKAM

Serbie – Léandre Tawamba : « les fans ont composé une chanson pour moi en moins de 06 mois » !

Le Partizan de Belgrade a réussi le doublé en dominant son éternel rival l’Etoile Rouge en finale de la coupe de Serbie samedi dernier. Des trophées que le club doit aussi à l’international camerounais Léandre Tawamba arrivé en fin de saison. Après ce sacre, celui qui a vu le public l’adopter en si peu de temps n’a pas pu se retenir d’exprimer sa joie en revivant les grands moments :

 

« Je pense que cette fin de saison est sans grande surprise pour moi parce qu’avant de m’engager avec le Partizan en hiver dernier je ressentais l’envie de gagner des titres. Aujourd’hui, c’est réalisé je remercie l’éternel Dieu pour cela parce qu’à mon arrivée l’équipe ne nourrissait plus d’espoir concernant le championnat à 6 points du premier et éternel rival l’Etoile Rouge. En plus, sachant que les deux confrontations qui suivaient allaient être sur leurs installations.  Tout confiant, j’avais promis à mes dirigeants que cela serait pour nous deux opportunités pour revenir au même nombre de points qu’eux. Même si les autres matchs étaient aussi importants, pour moi il faillait gagner le titre en dominant l’Etoile. La première confrontation se solde sur un match nul 1 but partout où nous avons dû revenir au score après mon entrée à 10 minutes de la fin du match. Les chances étant réduites,  j’ai eu une discussion avec le directeur sportif concernant la saison prochaine qui me disait combien il compte sur moi je lui avais exprimé mon insatisfaction par rapport au choix du coach pendant le derby. Celui qui suivait était l’occasion pour moi de faire comprendre au coach qu’il avait commis une erreur et c’est ce que j’ai fait, ce qui m’a valu une chanson auprès des fans du jamais vu dans l’histoire du club après moins de 6 mois de l’arrivée d’un joueur en fin de saison. Je suis content d’avoir atteint mes objectifs et je vais continuer à travailler pour prendre encore plus de plaisir la saison prochaine ».

Pour rappel c’était le 10e titre de championnat remporté par le Partizan de Belgrade qui va disputer le tour préliminaire de la ligue des champions européenne.

 

Jean Morand Mbarga