Mercato : Ralph Tchaptchet en route pour Tarragone !

Arrivé à l’Union Sportive de Douala en Provenance d’International Sporting, Yomi Tchaptchet Ralph ne terminera pas sa saison avec les Nassara. Le club espagnol de segunda, Gymnastic Tarragone qui avait déjà arraché le défenseur Momo Djetei au club de Douala la saison dernière a donc jeté son dévolu sur l’attaquant de 17 ans. La durée du contrat est de 04 ans, pour un montant de 200.000€ avec bonus. 

Jean Morand Mbarga

KENYA: Attaque de la maison du vice-président

La résidence du N°2 du William Ruto a été attaquée par au moins un homme armé samedi 29 juillet dans le comté d’Uasin Gishu, dans la vallée du Rift. L’incident intervient dans un climat de tensions au Kenya, à quelques jours des élections générales. Un individu armé d’une machette aurait attaqué et blessé un officier posté devant l’une des entrées de la maison de William Ruto vers midi samedi dernier.

L’assaillant serait ensuite parvenu à entrer dans l’enceinte de la maison. D’autres sources sécuritaires ont cependant indiqué qu’il s’agissait de plusieurs hommes armés, et que le policier en faction devant le portail avait été blessé par balle. Des journalistes locaux rapportent en tout cas avoir entendu des coups de feu dans la propriété vers 14 h 30, alors que des renforts de la police étaient arrivés sur les lieux. William Ruto et sa famille étaient absents.

PROCES DES LEADERS ANGLOPHONES: Les premiers témoins entendus

Le procès de 27 militants anglophones se poursuit devant le tribunal de Yaoundé. Ils sont accusés d’hostilité contre la patrie, de rébellion ou coactions d’actes terroristes. Ils avaient été interpellés en décembre et janvier derniers. Après six mois de procès, les débats sont enfin entrés dans le vif du sujet ce jeudi.

L’audience d’une durée marathon a été émaillée de quelques incidents entre le banc du ministère public et celui des avocats de la défense. Les débats houleux ayant fait ressortir la difficulté à conduire un procès serein avec encore des procédures pénales diversement interprétées entre l’accusation dont les parties prenantes sont essentiellement francophones et les avocats de la défense eux majoritairement anglophones. Reprise de débat le 31 août 2017.

Etat du cameroun / Amnesty international: L’ONG répond au Gouvernement

Epinglée pour être suppôt de Boko Haram, l’organisation réagit par la voix de son Directeur du bureau Afrique Centrale et de l’Ouest.

Alioune Tine : «Je m’attendais à une réaction dans laquelle le gouvernement camerounais tenterait de réfuter les résultats de la recherche menée par Amnesty International sur la base de contre-arguments sérieux et de preuves solides et concrètes. Malheureusement cela n’a pas été le cas. J’ajoute qu’Amnesty International a plusieurs fois donné l’occasion au gouvernement de répondre à ses allégations. Mais les autorités n’ont jamais réagi. Donc j’aurai davantage été satisfait si le gouvernement avait effectivement et en temps réel réagi à nos interpellations pourtant envoyées bien avant la parution de ce rapport, et qu’il essaie aujourd’hui de récuser en bloc sans argument. Il est important que l’opinion publique camerounaise comprenne que c’est au mois d’avril, soit trois mois avant la publication du rapport, que nous avions écrit aux autorités pour leur présenter un résumé de nos constatations et solliciter une réaction de leur part. Mais nous n’avons jamais reçu de réponse.

Ensuite, du 20 au 26 mai 2017, j’ai moi-même conduit une délégation d’Amnesty International à Yaoundé pour recueillir le sentiment des pouvoirs publics concernant les conclusions de nos recherches qui, je le répète, n’étaient pas encore publiées. Mais aucun membre du gouvernement n’a accepté de nous rencontrer malgré les multiples demandes d’audience envoyées avant notre déplacement. Pire, les autorités ont interdit une conférence de presse prévue par Amnesty International à Yaoundé le 24 mai dernier, au cours de laquelle nous avions l’intention de présenter des lettres et des pétitions adressées par plus de 310 000 signataires du monde entier, demandant au président Paul Biya de libérer trois étudiants condamnés à 10 ans de prison, uniquement pour avoir échangé une plaisanterie sur Boko Haram par SMS. Tout au long de notre travail de recherche, nous avons demandé à rencontrer le président de la République, le ministre de la Défense, le ministre de la Justice, le ministre de la Communication, le ministre des Relations extérieures et des membres des forces de sécurité. Seul le ministre de la Communication et le secrétaire général du ministère de la Défense ont accepté de nous recevoir, en février 2017. Confronté à une description détaillée des pratiques de torture en question, le représentant du ministère de la Défense a affirmé qu’elles ne relevaient pas de la torture, mais simplement d’une «exploitation approfondie».

Un autre train de Camrail accidenté

 Il transportait des hydrocarbures, et a déraillé près d’Edéa.

Le train qui était composé de quatorze wagons-citernes, a déraillé dans l’après-midi du 26 juillet. Il circulait entre Douala et Yaoundé, transportant de l’essence et du gasoil. Selon Camrail, « cinq wagons-citernes, transportant du gasoil, se sont couchés sur le côté, et l’un d’eux a fuité ». L’incident aurait fait un blessé, un vigile qui accompagnait le convoi.

Cet incident vient s’ajouter aux précédents des derniers mois mettant en cause Camrail. Comme la catastrophe d’Eseka, survenue le 21 octobre 2016, qui avait entraîné la mort de 79 personnes et fait plus de 600 blessés. Dans la nuit du 8 au 9 mars 2017, trois personnes avaient été fauchées par un train affecté aux travaux de renouvellement de la voie ferrée à Yaoundé. Deux d’entre elles étaient mortes sur le coup, la troisième était décédée à l’hôpital.

Cristiano Ronaldo convoqué par la justice espagnole pour fraude fiscale

Le Portugais Cristiano Ronaldo, star du Real Madrid, a été convoqué ce lundi 31 juillet par la justice espagnole. Il devait s’expliquer sur une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d’euros. Une audition au cours de laquelle la juge en charge du dossier devait lui notifier sa mise en examen.

En 2016, l’Argentin Lionel Messi, tête de gondole du FC Barcelone, avait défrayé la chronique judiciaire pour une histoire de fraude fiscale et avait été condamné par la justice espagnole à 21 mois de prison et 2 millions d’euros d’amende pour une fraude portant sur 4,16 millions d’euros provenant des droits à l’image perçus entre 2007 et 2009.

Un montage de sociétés basées à l’étranger pour éviter de payer en Espagne

Cette fois, c’est le quadruple Ballon d’Or, Cristiano Ronaldo, qui avait rendez-vous avec la justice pour s’expliquer sur une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d’euros, la dernière d’une longue série touchant le football en Espagne.

L’international portugais de 32 ans avait déjà été cité dans l’affaire des « Football Leaks » en décembre 2016 où il était soupçonné d’avoir dissimulé 149,5 millions d’euros dans les paradis fiscaux depuis 2008. Cette évasion présumée aurait été orchestrée par l’agent du capitaine de la sélection portugaise, son compatriote Jorge Mendes, l’un des hommes les plus influents de la planète du ballon rond.

Ce rendez-vous judiciaire est en réalité une audition au cours de laquelle la juge en charge du dossier devait notifier à Cristiano Ronaldo sa mise en examen pour une fraude fiscale présumée. « Il ira se présenter normalement » devant la juge, avait simplement dit à l’AFP un porte-parole de sa défense, sans vouloir commenter le fond du dossier.

Selon le ministère public, la star du Real Madrid a utilisé entre 2011 et 2014 un montage de sociétés basées à l’étranger — en Irlande et aux îles Vierges britanniques — pour éviter de payer en Espagne des impôts sur les revenus tirés de contrats publicitaires avec de grandes marques.

S’il était poursuivi et condamné, Ronaldo risque « une amende d’au moins 28 millions d’euros » et une peine de jusqu’à trois ans et demi de prison, selon le syndicat Gestha des experts du ministère des Finances. « Le joueur a déposé, tout est en ordre, il est en route pour chez lui  », a déclaré un représentant de son agence Gestifute.

Sportif le mieux payé au monde

Selon le parquet, Cristiano Ronaldo, qui est le sportif le mieux payé au monde selon Forbes, aurait en 2014 déclaré 11,5 millions d’euros de revenus d’origine espagnole pour la période comprise entre 2011 et 2014, alors qu’ils se seraient en réalité élevés à quelque 43 millions. S’y ajoutent, toujours selon le ministère public, 28,4 millions d’euros qu’il aurait dissimulés au fisc, tirés des revenus liés à ses droits à l’image pour la période 2015-2020. Soit un total 14,7 millions d’euros d’ardoise fiscale impayée.

Une fois sa mise en examen notifiée, Ronaldo se consacrera à sa nouvelle saison, qui démarre le 5 août par l’entraînement au Real Madrid. Il va donc rejoindre les rangs, déjà bien garnis, des personnalités du ballon rond en délicatesse avec la justice espagnole pour des raisons fiscales.

Source: www.rfi.fr

Quelques titres en kiosque ce lundi 31 Juillet 2017

Cameroon Tribune, Défis Actuels, Eco Matin, Emergence, Info Matin, La Météo, La Tribune de l’Est, Le Financier d’Afrique, Le Jour, Le Quotidien de l’Economie, Le Soir, L’Essentiel, L’Indépendant, L’Oeil du Sahel, Mutations, Repères, Sans Détour, The Guardian Post.
 

VIIIe Jeux de la Francophonie – Bidoung Mkpatt « aucune plainte sur le plan de l’organisation » !

Le Ministre des Sports et de l’Education Physique Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt n’a pas manqué de souligner le bon déroulement des VIIIe jeux de la Francophonie qui se sont déroulés à Abidjan. Non seulement le Cameroun revient avec 21 médailles, l’organisation était au top niveau:  « Depuis l’arrivée de la délégation camerounaise, il n’y a eu aucune plainte sur le plan de l’organisation, preuve que le gouvernement ivoirien et le comité d’organisation n’ont pas lésiné les moyens pour s’assurer de la qualité de l’accueil et du séjour harmonieux de toutes les délégations (42) et de celle du Cameroun en particulier. Nous nous réjouissons de la participation honorable de nos athlètes qui sont allés au-delà pour hisser haut le drapeau camerounais en totalisant 21 médailles dont 5 en Or, 7 en Argent et 9 en Bronze »

Jean Morand Mbarga

CAN « Cameroun 2019 »: Tombi A Roko (Président FECAFOOT) rassure !

Dans son communiqué du 28 juillet dernier, le président de la Fédération camerounaise de football, Tombi A Roko a tenu à rassurer la CAF sur la volonté de respecter le nouveau cahier de charge. On peut ainsi lire dans le 2e paragraphe que « La Fédération Camerounaise de Football représentée par son Président TOMBI A ROKO, de concert avec le Gouvernement de la République, réaffirme sa volonté de respecter sa volonté de respecter cette décision du Comité Exécutif de la CAF » .

En même temps, il apparait dans le dernier paragraphe que pour la réussite de cette première édition de la CAN à 24, la FECAFOOT aura son rôle à jouer: « La Fédération Camerounaise de Football apportera sa contribution au Gouvernement de la République et à la Confédération Africaine de Football en vue d’une organisation optimale de la toute première phase finale à 24 équipes de la Coupe d’Afrique des Nations »

Jean Morand Mbarga