LSNC

MTN Elite one&two: Mme MANGUELE prévient les Présidents de club !

CIRCULAIRE 58/LFPC/SG/DAS/17

A L ATTN DES PRESIDENTS DE CLUB DE MTN ELITE 1 ET MTN ELITE 2

Objet: Rappel des dispositions règlementaires

Messieurs les Présidents,

A huit (08) journées de la fin des championnats MTN Elite One et MTN Elite Two, on enregistre de plus
en plus des comportements susceptibles de créer l’insécurité dans les stades.

Certains Présidents de club restent, soit à la main courante pour coacher en lieu et place de
l’entraîneur, soit sur les places réservées aux officiels de la rencontre.

Bien plus, les arbitres font l’objet de menaces de toutes sortes le long du match; toute chose de nature
à perturber leur concentration.

De même, faisant fi de l’article 14 en son alinéa 1 des Règlements qui dispose que « Tout club engagé
au championnat est responsable vis-à-vis de la Ligue des actions de ses licenciés et de ses
spectateurs.  » doit prendre des mesures nécessaires pour assurer le bon ordre et la sécurité avant,
pendant et après les matches», le staff technique de certains clubs tient régulièrement des propos
désobligeants à l’encontre des Instances dirigeantes de la Ligue et des officiels à l’issue des rencontres,
incitant de ce fait leurs supporters à la haine;

Enfin, la Ligue déplore les attitudes de quelques dirigeants de club dont les plaintes et réclamations ne
reflètent pas la réalité des faits sur le terrain.

Afin de préserver l’intégrité de la compétition et assurer la sécurité des rencontres en cette fin de
championnat pleine d’enjeux, le Secrétaire Général vous informe qu’à compter de la signature de la
présente circulaire, la violation des dispositions statutaires (Article 14 en son alinéa 2) et
règlementaires (Article 18 R.2016/2017) par un Président de club ou un de ses membres, exposera
désormais ce dernier aux sanctions prévues à cet effet par le code disciplinaire de la
Fédération./-

(e) T.P. MANGUELE

COCAN 2019: Que le travail commence !

160 membres au total pour 16 commissions techniques, ont été installés hier pendant la cérémonie organisée pour la circonstance au palais polyvalent des sports de Yaoundé (PAPOSY) par le Ministre des Sports et de l’Education Physique par ailleurs Président du comité central, Pierre Ismael Bidoung Mkpatt à ses côtés, Tombi A Roko Sidiki, Président de la Fédération Camerounaise de Football et Président de la Commission de veille.

Après le décret du chef de l’Etat du vendredi 11 Aout 2017, portant organisation et fonctionnement de la Can 2019 au Cameroun, avec pour président le MINSEP et le président de la Fecafoot, les deux entités se sont directement mis au travail. Mercredi dernier le Minsep a rendu public les 16 commissions techniques devant œuvrer à la réussite de cet évènement inédit (CAN à 24). On retrouve entre autres la commission des finances, Douanes et de l’Assurance, la Commission transport, la commission billetterie,   la commission Communication, la Commission de l’accueil, de l’orientation, du protocole et de la chancellerie, la commission hébergement et restauration, la commission médicale, la commission de sécurité, la commission de l’animation et des manifestations culturelles, la commission de la mobilisation et du volontariat, la commission des infrastructures, la commission marketing, la commission de la traduction et de l’interprétation, la  commission de la compétition, la commission des télécommunications et des TIC et la commission de veille.

« votre travail ne sera pas de tout repos » a dit le patron des sports dans son propos liminaire. On imagine donc que l’heure n’est pas à la fête mais au travail. Et le premier challenge, est la réception ce samedi de la première mission d’inspection de CAF.

Le président de la Fecafoot Tombi A Roko Sidiki à travers une présentation sur power point, a profité de l’occasion pour montrer ce qui a milité à l’octroi de cette compétition au Cameroun, sans oublier le nouveau cahier de charge, qui exige aujourd’hui 6 sites, avec au moins deux stades d’entrainement, un plateau sanitaire, des infrastructures routières et de télécommunication, des infrastructures Hôtelières capable d’accueillir les 24 équipes qui devront rivaliser d’adresse. Avec  cet engament ferme du chef de l’Etat du Cameroun la livraison des chantiers en constructions ou en réaménagement est fixée au 30 septembre 2018, délai de rigueur.

Afrique – football : Comment Ayuk Taku a conquis la RDC !

Nul n’est vraiment prophète chez soi, l’incroyable histoire du camerounais Ayuk Taku en est la parfaite illustration. Après deux années perdues, Il ne lui a fallu que six petits mois au sein du FC Renaissance pour mettre tout le Congo Kinshassa à ses pieds. Adulé par les supporters, le phénomène Ayuk Taku s’est vu proposé des contrats par les plus grands clubs du pays avant de trancher en faveur de l’AS Vita Club de Florent Ibengue.

 

A la découverte d’Ayuk Taku

Né le 07 décembre 1992 à Kumba, Ayuk Taku Akwo Tarh est un milieu de terrain offensif (polyvalent) de petit gabarit (1m.70/ 69kgs) sorti du moule de la Fundesport (Fondation Samuel Eto’o Fils), son passage dans cette école est remarquable. Jusqu’aujourd’hui, il est considéré comme étant le meilleur joueur de la Fundesport de tous les temps. Il passe stagiaire tour à tour au RCD Mallorca (2005-2008), Hertha Berlin (2009-2011). Ayuk retournera au pays de temps en temps où il jouera quelques saisons avec Botafogo de Douala (2008-2009) et les brésiliens de Douala, Astres, (2010-2011). Ayuk s’envolera par la suite en Slovaquie où il signe son premier contrat professionnel avec le Spartak Trnava. Il passe deux saisons au sein de Dunajska Streda (2011-2013). La saison qui suit le conduit en France en CFA à Holnon Fayet avant de s’engager avec le Bate Borisov en Biélorussie. Il connaitra par la suite Roye Noyon en France (2015-2016) avant de déposer ses valises en RDC au FC Renaissance pour 06 mois. Il évoluera la saison prochaine avec l’AS V. Club.

Avec le Cameroun, Ayuk a porté le vert-rouge et jaune avec la sélection nationale des moins de 17 ans (2007-2008) avec laquelle il dispute la finale du Tournoi International TIPAZA en Algérie. Il est convoqué chez les U20 (2010) ensuite la même année avec les A’ ; il connait une nouvelle finale à la Coupe de la CEMAC. Quelques mois plus tard, quart de finaliste avec la même

AYUK TAKU, le « Messi » du Congo !

« On ne paie pas le talent au marché », tel est le maître mot de Taku. Même quand c’est difficile, le fils de Kumba garde la tête haute, il sait que ça ira. C’est aussi cela le point fort des camerounais, ne jamais baisser les bras. Après avoir passé deux années dans le noir, Ayuk décide de rentrer se relancer au pays. Il est déçu par le traitement qui lui est accordé mais n’arrête pas de bosser. Partout il peut jouer, il n’hésite pas. Il commence la préparation de la saison 2016-2017 avec l’actuel leader du championnat camerounais, Eding Sport de la Lékié. Le Président Saint Fabien Mvogo est sous son charme, il lui propose tout de suite un contrat de deux saisons avec un traitement de faveur. Le garçon accepte mais lui avoue que sa tête est ailleurs. Les deux tombent d’accord sur une chose : s’il venait au joueur de quitter le pays, le club ne le bloquerait pas. Voilà comment avant le début du championnat « le joueur du blanc » prend la direction du Congo ». Le talent du camerounais ne fait l’ombre d’aucun doute. Arrivé en RDC à la phase retour du championnat la saison écoulée au sein du FC Renaissance, Ayuk devient rapidement le « chouchou » des supporters et le cauchemar des défenses adverses. Sa vitesse d’exécution, son déplacement et sa précision jouent en sa faveur. C’est exactement le profil recherché par tous les grands entraineurs. Le numéro 10 de Renaissance ne passe plus inaperçu. Il attire tous les regards, insaisissable dans les petits espaces, il a le drible facile et ne perd pas le ballon. Tel Leo Messi, il fait marquer et sait faire la décision quand il le faut. La RDC fait de lui le nouveau roi du championnat congolais. Il lui devient alors difficile de se promener dans les rues sans que les nombreux fans ne l’entourent. Une chanson est composée pour lui, à chaque fois qu’il marque, c’est tout le stade qui scande le nom  « Ayuk Ayukééééh, jouez le ballon, Ayuk  Ayukéééé, jouez le ballon… » dans les gradins. Sans surprise, en fin de saison, la nouvelle étoile qui fait briller le championnat est présent dans l’équipe type de la saison. Du jamais vu pour certains congolais ! Arriver en mi- saison et figurer dans l’équipe type LINAFOOT, même le grand Trèsor Mputu au sommet de son art n’avait fait mieux avec le Tout Puissant Mazembe.

Un nouveau départ

La pression était énorme sur les épaule du camerounais qui ne passait plus de minutes sans que son téléphone ne sonne, parfois même à des heures inimaginables pour lui faire des propositions de contrats. Pascal Mukuna, président de Renaissance souhait garder sa recrue, mais c’est au-dessus de ses moyens. Le Tout Puissant Mazembe du président Moise Katumbi, termine champion et en fait une priorité. Il sera doublé par son dauphin AS Vita Club du coach Florent Ibengue qui lui propose deux ans de contrats et un projet sportif intéressant avec l’appui du gouverneur André Kimbuta très proche du club. Ayuk est séduit par les ambitions du club qui sont en droite ligne avec son plan de carrière et donne son accord au sélectionneur de la RDC. Il retrouvera d’ailleurs d’autres camerounais qui faciliteront son intégration au sein des vert et noir parmi lesquels l’ancien joueur du Canon et Coton Sport de Garoua, Yazid Atouba.

Le Cameroun en voie de perdre sa pépite !

En dehors de la proposition de contrat de deux ans, Florent Ibengue qui est très intéressé par le profil d’Ayuk Taku et qui ne comprend comment un tel joueur peut ne peut pas faire partie des plans d’un sélectionneur national, lui a également proposé la nationalité afin de l’utiliser chez les Léopards. Même si cette première tentative n’a pas trouvé une réponse favorable, on imagine que le Leo Messi du championnat congolais peut finir par céder si le Cameroun, son cher pays natal continue de l’ignorer.

Jean Morand Mbarga

MTN Elite one: Unisport du Haut-Nkam se relève devant Apejes (2-1) !

Le flambeau de l’Ouest était dos au mur avant la 27e journée du championnat national de football MTN Elite one. Jovanovic Sinissa et ses poulains n’avaient pas droit à l’erreur, mais le serbe n’a jamais cessé de croire en lui et à son groupe. Face au 3e, Apejes de Mfou, il y avait de quoi trembler.

Oumar Trésor va donner l’avantage aux locaux à la 31e (1-0), mais les visiteurs au retour des vestiaires vont refroidir les supporters des Tam Kwé en égalisant par l’entremise de Lionnel Mboudou. Il faudra attendre la 86e minute pour voir Constant Ngambou sur pénalty délivrer les sang et or pour la victoire finale (2-1). Une nouvelle victoire pour les poulains de Sokba Oumarou malgré la présence des cadres. En face, c’est une victoire qui arrive au moment opportun tant les protégés d’Emmanuel Leubou en avaient besoin pour quitter la zone de turbulence.

J.M.M

MTN Elite one: Eding creuse l’écart, Colombe continue son opération sauvetage; tous les résultats de la 27e journée

La Colombe Sportive du Dja et Lobo a confirmé sa bonne santé ce mercredi en infligeant une lourde défaite à Feutcheu à domicile (5-0). 17 buts inscrits pour cette 27e journée, 05 victoires et 04 matchs nuls. Une autre victoire importante, celle du flambeau de l’Ouest sur le 3e Apejes de Mfou à Bafang. Unisport du Haut – Nkam quitte ainsi la place inconfortable de premier non relégable.
Résultats de la 27e journée
 
UNIS-APEJ 2-1
 
NEW-DRA 1-1
 
STAD-USD 0-0
 
CAN-UMS 1-1
 
AST-LION 0-1
 
EDIN-COT 1-0
 
RAC-YOS 1-1
 
BAM-AIG 3-1
 
FEUt-COL 0-5
J.M.M

Grand Prix Cycliste International Chantal Biya: la 17e édition se prépare !

La cérémonie de présentation de la 17e édition du Grand cycliste international Chantal Biya a eu lieu ce mercredi 16 août 2017 au Hilton Hôtel de Yaoundé. En l’absence du Ministre des sports et de l’Education Physique, Bidoung Mkpatt, c’est le Président de la Fédération Camerounaise de Cyclisme (FCC), Honoré Yossi qui a présidé ladite cérémonie. Au cours de celle-ci, il en ressort que l’édition 2017 démarrera le 11 Octobre prochain et ira jusqu’au 15 du même mois. 10 équipes de deux continents (Europe – Afrique) parcourront 04 étapes: Yaoundé – Ayos; Yaoundé – Ebolowa; Ngolbang – Meyomessala; Sangmelima – Yaoundé.

Un parcours de 579,5km au total que résume le tableau ci-dessous:

L’une des grandes innovations est que le prologue se déroulera cette fois à l’esplanade du stade omnisports de Yaoundé et non au boulevard du 20 mai comme d’habitude. Aussi, le premier coup de pédale de la petite reine sera en direction d’Ayos pour la première fois.

Jean Morand Mbarga

Cameroun – football – 27e journée MTN Elite two : résultats et classement !

La 27e journée de football MTN Elite two s’est achevée ce mardi. Le leader Yaoundé II a confirmé sa supériorité, Fortuna suit le rythme

27ej MTN ELITE TWO

DYMO-PWD 1-0

YDE-NUFC 3-1

TKC-PSG 1-0

FORT-NAT 2-0

PANTH-COSM 4-2

BOT-DAC 2-1

MAT-BANG 0-1

ETOA-AVION 1-1

FOVU-RENAIS 1-1

Classement actualisé MTN Élite Two

1-yde 52

2-fort 46

3-Avion 43

4-bang 43

5-ren 42

6-fov 42

7-dymo 40

8-panth 39

9-nufc 38

10-cosm 34

11-Mat 32

12-PSG 31

13-DAC 30

14-Tkc29

15-Nat 29
16-etoa 27
17-bot 26
18-pwd 25

J.M.M

MTN Elite one : de gros chocs en perspective, découvrez ce qui vous attend ce mercredi !

Le championnat national de football MTN Elite one traversera sa 27e borne ce mercredi 16 août 2017. Au menu, le leader Eding Sport accueil son dauphin Coton Sport, le Canon sera face au champion en titre UMS de Loum:

MERCREDI 16 AOUT 2017

STADE MUNICIPAL DE BAFANG

• 15H30: UNISPORT -APEJES

• Arbitre central: MOUANDJO KALLA

• A1 : KAMLA JEAN MARIE

• A2 : ABOUBAKAR DJIKA

• 4eme : TALA FOKAM

• Commissaire: ESSIMI MBENGUE

• Coordonnateur: BOUADEU AUGUSTIN

STADE MUNICIPAL DE LIMBE

• 15H30: NEWST ARS – DRAGON

• Arbitre central: DIMOYA FLORENT

• A1 : MENYE MPELE

• A2: MEKE PATRICK

• 4eme : ONYA LAKO

• Commissaire: AMENDA BENJAMIN

• Coordonnateur: MOTUMBA IKOMBE

STADE MUNICIPAL DE MELONG

• 15H30 : STADE RENARD – UNION

• Arbitre central: MBATONGA OHOU

• A1 : BOUBOU JOHN

• A2 : MBIDA AWONO

• 4eme: KOMBO NARCISSE

• Commissaire: AMBANE EMMANUEL

• Coordonnateur: LEUMALEU ANDRE

STADE ANNEXE 1

• 13H30: CANON – UMS

• Arbitre central: ALiOUM ALiOUM

• A1 : EKOKOBE ERNEST

• A2 : NDAM BLAISE

• 4eme : NSENG ELANGA

• Commissaire: MBAKU RICHARD

• Coordonnateur: MBIDA APPOLINAIRE

• 15H30: EDING SPORT – COTON

• Arbitre central: T ANYI SHADRACK

• A1 : GOBE GOBE

• A2 : OLOA SEVERIN

• 4eme : NKAMBA DRID

• Commissaire: BOUM ALBERT

• Coordonnateur: MBIDA APPOLINAIRE

STADE DE LA REUNIFICATION

• 15H30: ASTRES – LION BLESSE

• Arbitre central: TSANOUI LOUIS

• A1 : ENYEGUE PIERRE

• A2 : MANI MBENTI

• 4eme : BOYA KEDI

• Commissaire: MPELE OYE BA

• Coordonnateur: NDOUMBE LEA

STADE DE KOUEKONG

• 13H30: FEUTCHEU – COLOMBE

• Arbitre central: ONANA ONANA

• A1 : OBAMA OBAMA

• A2:AHMADOU

• 4eme : KOU ETE LEMOUCHELE

• Commissaire: ENDENG ZOGO

• Coordonnateur: TIAM

• 15H30: RACING – YOSA

• Arbitre central: OWOUNDI ROMEO

• A1 : NOUPOUE ELVIS

• A2 : ENYEGUE ETIENNE

• 4eme: MENKAOUNDE EVARIST

• Commissaire: NDJOYA AUGUSTIN

• Coordonnateur: TlAM

ST ADE MUNICIPAL DE MBOUDA

• 15H30: BAMBOUTOS• AIGLE

• Arbitre central: BITO JEAN NOT

• A 1 : HAMADOU SADOU

• A2: NKOU ATEBA

• 4eme :ENOW OLIVER

• Commissaire: NYAM BERTRAND

• Coordonnateur: KEMETIO JEAN

CAN « Cameroun 2019 »: Issa Hayatou sort de son silence !

Les récentes déclarations d’Ahmad Ahmad, Président de la CAF en visite au Burkina Faso qui a émis des doutes sur la capacité d’organisation de la prochaine CAN au pays des quintuple champions d’Afrique n’ont pas laissé de marbre son prédécesseur. Issa Hayatou qui a passé 29 ans à la tête de cette institution a donné son avis au journal radio de 13h du poste national:

« Vous savez depuis que je suis partie de la CAF, je me suis reservé d’émettre un avis en direction de la Confédération Africaine de Football. Je n’ai jamais ouvert ma bouche pour parler de ça mais, moi comme n’importe qui  ne peux que regretter ce qui a été dit. Parce qu’il faut d’abord venir constater avant de sortir ce qu’il (Ahmad Ahmad) a sorti. A l’état actuel, le Cameroun a déjà cinq stades, (…)on ne parle pas de ce qu’on est en train de construire, on pouvait organiser cette CAN avec ces cinq stades, ils sont là dont trois ultra neufs et deux à reconfectionner: le stade de Douala et celui de Garoua. Mais les autres, que ce soit Limbé, Yaoundé ou Bafoussam c’est des stades tout neufs. Personne ne peut dire que le Cameroun n’a rien, ce n’est pas possible. On peut compter combien de pays en Afrique qui ont ce que nous nous avons, il ne faut pas vous leurrer, nous sommes en avance.  Et d’autre part, on ne peut pas dire que la CAF va retirer la CAN parce que lorsqu’on a eu à retirer les compétitions aux gens, c’est eux qui n’ont rien fait. Par exemple quand on a retiré à Madagascar, c’était au mois de janvier pour une compétition qui devait se dérouler au mois de Mai donc quatre mois avant. Et là il n’ y a même pas d’inspection, et on dit qu’il n’y a rien. C’est pour vous dire que moi je suis particulièrement surpris connaissant les rouages de la CAF, il n’est pas toujours obligé de faire ce que j’ai fait pendant 29 ans mais, il est au moins obligé de rester près de la logique et de la loi. Et d’après les entreprises qui sont chargées de construire, elles nous ont dit que ce sera prêt au plus tard aux mois de Septembre, Octobre de l’an prochain. Même si la CAN devait se jouer en Janvier-Février, les stades là seraient prêts(…) On a retiré à Madagascar après 06 missions, et toutes étaient unanimes parce qu’il n’avait rien fait, RIEN » !

J.M.M