LSNC

CDC – Cameroun – Australie: Les lions se compliquent la tâche ! (1-1)

Le Cameroun s’est vu rattrapé au score par l’Australie (1-1). Zambo Anguissa a ouvert le score en fin de première période, Milligan a égalisé sur pénalty (56′).

Les champions d’Afrique 2017 pensaient avoir fait le plus difficile. Les Lions ont poussé, gagné en confiance au fil des minutes, et cela a payé juste avant la mi-temps. Le Marseillais André Zambo Anguissa a quitté l’entre jeu pour s’aventurer devant, et trouver l’ouverture du score avec finesse. En seconde période, Vincent Aboubacar manquera l’occasion de tuer le match à plusieurs reprises. A la 56′ minute, après une offrande de Christian Bassogog; le sociétaire de Besiktas ne trouvera pas le cadre. La minute qui suit est cruelle pour les camerounais. Ernest Mabouka tacle dans la surface, l’assistance vidéo confirme le pénalty. Marc Milligan se charge et égalise. (64′), Vincent Aboubacar décidément pas sur un bon jour aura encore l’occasion de donner l’avantage aux siens mais manque de lucidité dans la surface. L’entrée en jeu de Karl Toko apportera encore plus de vivacité au jeu camerounais mais la situation ne changera plus. Le Cameroun garde tout de même ses chances de qualification. Celle se jouera face à l’Allemagne.

Par ailleurs, Franck Zambo Anguissa, auteur du but camerounais a régalé le public. Pour rappel, le dernier joueur camerounais à avoir marqué en Coupe des Confédérations de la FIFA,  c’était en 2003 contre la Colombie était jusque-là Pius Ndiefi. Depuis, 313 minutes se sont écoulées sans but camerounais dans l’épreuve.

Léopold Yamdjeu

CDC – Cameroun – Australie (1-0) Mi-temps !

Après un début de match difficile les Lions mettent le pied sur le ballon. A la 4′ minute, Christian Bassogog se joue de son garde du corps mais rate sa frappe. Les champions d’Afrique vont revenir à la charge 2 minutes plus tard après le coup franc du capitaine Benjamin Moukandjo, le ballon va revenir sur Vincent Aboubacar qui ne se pose pas de question met voit sa frappe mourir dans le petit filet des buts gardés par Maty Ryan. Les deux équipes se rendront coup sur coup par la suite. La belle combinaison entre Benjamin Moukandjo et Vincent Aboubacar à la 36′ minute ne connaitra pas une issue heureuse. Les camerounais vont assiéger le camp des australiens en fin de rencontre sans parvenir à inscrire ce but qui serait mérité. Il arrivera d’ailleurs aux arrêts de jeu de cette première période grâce à une inspiration du milieu de terrain de Marseille Franck Zambo Anguissa (45′ 1-0). C’est avec cet avantage que les poulains d’Hugo Broos vont rejoindre les vestiaires. La seconde période s’annonce alors palpitante.

Léopold Yamdjeu

CDC – Cameroun – Australie – Hugo Broos: « Nous devrons être à notre top-niveau » !

Les champions d’Afrique affrontent l’Australie demain jeudi 22 juin à Petersburg dans le compte de la deuxième journée du groupe B. Les deux équipes qui sont tombées respectivement devant le Chili (02) et l’Allemagne (2-3) n’ont plus droit à l’erreur. Pour venir à bout des socceroos, Hugo Broos croit savoir ce qu’il faudra faire:

« L’Australie a un grand fighting-spirit. Je m’attends à un match difficile contre une équipe au style différent de celui du Chili. Nous devrons être à notre top-niveau, car si nous perdons, la compétition sera terminée pour nous »

Propos recueillis par Léopold Yamdjeu

Sentence : le TAS condamne le Club Sfaxien à verser 183 millions FCFA à Marius Noubissi !

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) condamne le Club Sportif Sfaxien (CSS) de Tunisie à payer un peu plus de 183 millions FCFA au footballeur camerounais, Marius Noubissi pour rupture de contrat…

Condamné dans un premier temps – le 18 mars 2016 – par la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) de la FIFA à verser plus de 216 millions FCFA au footballeur camerounais, Marius Noubissi, le Club Sportif Sfaxien avait fait appel de cette décision auprès du TAS.

Le 9 juin 2017, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a donc rendu sa sentence arbitrale. Le TAS a ainsi ramené la compensation pour rupture de contrat à 242 750 Euros, soit 55 000 de moins que les 297 750 Euros initialement retenue par la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) de la FIFA. Les arriérés de salaires dus au joueur restent sans changement, c’est-à-dire à 33 250 Euros et 89 850 FCFA au titre de remboursement  des frais médicaux au joueur.

Par ailleurs, le TAS a condamné le Club Sportif Sfaxien à payer à Marius NOUBISSI la somme de 4 000 CHF (francs suisses) au titre de ses propres frais et dépens.

Les parties devront supporter les frais d’arbitrages comme suit : 90% par le Club Sportif Sfaxien et 10% par le joueur Marius NOUBISSI. Lesdits frais d’arbitrage seront déterminés par le greffe du TAS.

Il est à noter que le footballeur Marius Noubissi a dans cette affaire bénéficié de l’assistance juridique du SYNAFOC.

Coupe des confédérations: Prenez le programme des Lions !

Le programme des Lions Indomptables ce mercredi. Promenade à 10h30. Conférence de presse à 11h (Broos et Siani). Visite du stade à 11h30. Entraînement à 18h. En raison de l’état de la pelouse, les 2 sélections ne pourront pas effectuer la traditionnelle reconnaissance du terrain. C’est ce qui justifie la visite du stade

Avec le team press AVP

CDC – Cameroun – Chili: Quand l’assistance vidéo fait débat !

L’une des innovations à la 10e coupe des confédérations « Russie 2017 » est l’utilisation de l’assistance vidéo. Le match qui opposait le Cameroun au Chili dans le groupe B (0-2) a pourtant fait couler beaucoup d’encre. Si sur les deux buts refusés on pouvait donner raison à cette technologie à 50%, c’était aussi le cas sur les deux buts accordés au Chili.

Déjà en première période, sur le but de Michael Ngadeu, l’arbitre aurait bien pu se servir de cette assistance vidéo que non. Ce qui lui aurait sans doute permis de valider ce but qui était bien valable et donner l’avantage aux champions d’Afrique. On trouvera alors comme raison une faute virtuelle de Vincent Aboubacar sur Vidal. Le sort aurait cependant pu être autre en allant à la pause avec un avantage aussi léger fut-il.

Ensuite Sur les images à la fin du match le deuxième but chilien accordé aux arrêts de jeu à Vargas, on voit bien les deux attaquants, Alexis Sanchez et Eduardo Vargas en position de hors-jeu au départ du ballon. Ce qui est le plus frustrant c’est le fait de voir l’arbitre refuser le but dans un premier temps et puis le valider après consultation de l’assistance vidéo.  Incompréhensible !

Pour terminer, s’il nous fallait donner notre avis un temps soit peu, on dira tout simplement que cette technologie tuera l’essence même du football. Le fait d’arrêter le jeu pendant de longues minutes pour valider ou non un but après autant d’émotions n’est pas du tout à l’avantage des amoureux du ballon rond. On aime aussi le football pour ces erreurs, c’est d’ailleurs ce qui fait tout son charme.

Pour le moment, l’assistance vidéo peut être utilisée dans quatre situations de jeu seulement: après un but marqué, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger une erreur d’identité d’un joueur sanctionné. L’arbitrage vidéo n’est pas encore formellement autorisé par l’International Board (Ifab), l’organisme garant des règles du football, mais est en phase de test dans plusieurs pays.

L’Ifab doit se prononcer en mars 2018. Le président de la Fifa Gianni Infantino souhaite sa mise en place définitive pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

Léopold Yamdjeu

CDC – Cameroun – Australie – Thierry Metomo:  » Il faut allier spectacle et réalisme. »

Les lions indomptables du Cameroun redescendent dans l’arène ce jeudi à Petersburg pour affronter l’Australie. Après la défaite aux dernières minutes (0-2) face au Chili, les poulains d’Hugo Broos n’ont plus droit à l’erreur. Pour Thierry Mettomo, entraineur de football, nouvellement promu à la tête de la Colombe Sportive du Dja et Lobo comme Manager Général, dans un entretien accordé à nos confrères de Cameroon-Tribune, le Cameroun garde intacte ses chances:

 » C’est le match qui décidera de la qualification ou non au deuxième tour. Surtout que toutes les deux équipes sont encore mathématiquement capables de finir en tête de poule. Les Australiens ont présenté un très beau visage face à l’Allemagne. Mais, le Cameroun se doit d’être plus réaliste et entreprenant pendant cette rencontre et l’aborder avec envie et détermination. Il faut rapidement oublier le match contre le Chili et se projeter vers l’avenir. La détermination des uns et des autres sera un facteur important dans le contrôle psychologique de la rencontre. Tactiquement, il faudra plus de profondeur dans le jeu car face au Chili, les Lions indomptables ont plus insisté sur le resserrement des lignes et le déplacement du bloc équipe. Les Australiens ont une bonne assise tactique et une grosse solidité défensive. Mais, je ne serai pas surpris de les voir ouvrir le jeu et se jeter à la bataille très rapidement. Le véritable adversaire du Cameroun c’est le Cameroun. Il faut se transcender et bousculer les lignes. La vitesse dans le jeu qui se traduit par les relances rapides des défenserurs australiens peut nous mettre en difficulté car ils mettent plus de ballons dans le dos de la défense. Mais, le duo Michael Ngadeu-Adolphe Teikeu se bonifie de plus en plus et a une complémentarité qui commence à prendre corps. Si nous sommes réalistes c’est plutôt l’Australie qui peut être en difficulté.Une victoire face aux Australiens nous permettrait d’aspirer à une qualification au troisième match. Le sélectionneur Hugo Broos se doit de corriger le comportement de ses attaquants et d’exiger, même en leur laissant la liberté des choix, de jouer juste et utile. Il faut allier spectacle et réalisme, exploiter la moindre faille de l’adversaire. Le milieu de terrain, en plus de la récupération, doit être capable de distiller de bons ballons dans la surface de réparation adverse. En défense, il faut revoir le placement et le positionnement des uns et des autres surtout sur les balles arrêtées. »

Jean Morand Mbarga

Coupe des confédérations « Russie 2017 »: Les Lions sont à Saint Petersburg

Ce mardi, la sélection nationale du Cameroun va tenir sa deuxième séance d’entraînement à Saint Petersburg. Ce sera à 18h, heure locale. Il sera 16h au Cameroun.

La sélection nationale a eu une première séance d’entraînement lundi à la même heure. Il s’est essentiellement agit d’un décrassage pour ceux qui ont joué la veille à Moscou, et d’un travail tactique pour les remplaçants. Une journée sans repos donc, juste après le match contre le Chili. Le Cameroun a quitté Moscou vers 12h. Et après un peu plus d’une heure de vol, les Lions Indomptables ont déposé leurs valises au Corinthiens hôtel de Saint Petersburg. Ce sera leur camp de base, jusqu’au match contre l’Australie jeudi prochain.

Le Team Press Officer

Vincent de Paul Atangana

Ligue des champions CAF: Coton Sport face à son destin !

Coton Sport de Garoua unique représentant du Cameroun à cette compétition africaine affronte ce mercredi devant son public les zambiens du Zanaco dès 15H. Au match aller, les poulains de Minkreo Birwe avaient réussi à mettre un but avant de tomber (2-1). La rencontre de ce mercredi est donc déterminante pour les camerounais. Après trois défaites en autant de sorties, 01 but inscrit contre 06 buts encaissés les camarades de Souleymanou Moussa sont classés dernier du groupe D avec 0 point au compteur. Néanmoins, l’actuel 3e du championnat camerounais (28 points, 1 match en retard) veut encore rêver; ou encore, offrir cette victoire tant attendue au public de Garoua. Une équipe qui sera faite sans son milieu de terrain Georges Bellamo absent pour blessure. Aaron Mbimbe, le patron de la défense des vert et blanc devraient alors tout faire pour ne plus encaisser de but. Une rencontre où le 12e homme sera d’une importance capitale en cette période de carême pour pousser son équipe à la victoire.
Jean Morand Mbarga