ECONOMIE

Le Cameroun améliore son classement dans le Doing Business

Selon le rapport du Doing Businesse 2016 présenté ce mardi 25 octobre 2016 par vidéo conférence depuis le siège de la banque mondiale à Washington, le Cameroun passe de la 172ème à la 166ème place.

Les conclusions du rapport de Doing Business sur l’économie de 190 pays au monde indiquent une légère amélioration pour le pays de Paul Biya. Une légère embellie qui est à mettre à l’actif des efforts consenties par le gouvernement camerounais en partenariat avec le secteur privé. En effet, après la publication du rapport de 2015 où le Cameroun était passé de la 158ème à la 172ème place, le gouvernement et les acteurs du secteur privé s’étaient retrouvés à Douala à l’occasion de la 7ème édition du Cameroun Business forum (Cbf). L’enjeu de ses assises était de poser les bases de l’amélioration du rang du Cameroun dans le classement. Au lendemain de ces assises, plusieurs réformes avaient été engagées au niveau du guichet unique, cadre de l’immobilier, de la taxe foncière.

Ces efforts aux yeux des managers du rapport Doing Business sont encore insuffisants. D’après Santiago, l’un de ces managers, le Cameroun pêche encore sur plusieurs variables. Parmi ces variables sur lesquels le Cameroun n’a pas beaucoup avancé, l’on note les disparités entre hommes et femmes ; le commerce transfrontalier ; le processus de remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée lié à un achat important ; le processus de contrôle fiscal suite à un paiement insuffisant de l’impôt sur les sociétés, le transfert de la propriété. L’exécution des contrats, l’accès au crédit, la protection des investisseurs minoritaires, ne sont pas en reste.

Les efforts consentis par les autorités camerounaises ont toutefois été soulignés pas les managers. Pour eux, le Cameroun a réussi à réformer deux aspects dans la trentaine de critères retenus : le règlement de l’insolvabilité et l’obtention d’un permis de construire. « L’année dernière, le Cameroun avait une mauvaise position. Ce progrès est dû au changement et aux réformes engagées au Cameroun. Aujourd’hui, il a achevé un point d’inflexion. A la 166ème place, il y a encore des choses qui peuvent se faire » a souligné Elisabeth Huybens, la Directrice des Opérations de la Banque mondiale.

En réaction à ce classement, les autorités camerounaises ont exprimé leur déception. Isaac Tamba, le directeur général de l’économie et de la programmation des investissements publics à noter que seules deux réformes ont été prises en considération. « Nous sommes un peu frustrés mais nous sommes engagés à poursuivre nos réformes avec le Minepat. Je crois qu’en 2017, le classement va davantage s’améliorer ; les réponses données par Washington ne nous satisfont pas. Il y a des réformes en cours même si je reconnais que les opérateurs économiques ne sont pas toujours informés des avancées » a-t-il affirmé. Etienne Modeste Assiga Ateba, conseiller technique à la primature et coordonnateur national des réformes relatives au climat des affaires, lui s’est dit « désabusé ». « Je constate qu’il y a seulement deux réformes prises en compte sur la trentaine dans le pipe » a-t-il martelé.

En réponse à cette inquiétude des responsables camerounais, les managers ont précisé que le Cameroun doit passer à deux points de distance pour que la réforme soit considérée. Et cela doit être fait dans un délai précis. « Il y a une trentaine de réformes que le Cameroun est en train de réaliser, mais je dois dire que pour qu’une réforme soit considérée, elle doit être achevée avant le 30 mai de l’année en question. Bien plus, elle doit être reconnue par le secteur privé » a précisé Elisabeth Huybens.

Dans le classement rendu public hier, l’Ile Maurice est l’économie la mieux classée de la région avec un rang mondial de 49 sur 190. Ensuite viennent le Rwanda (56), le Botswana (71) et l’Afrique du Sud (74) grâce à leur facilité de faire des affaires.

contact@lasymbiose-news.com

contact@lasymbiose-news.com
Previous ArticleNext Article

1 Comment

  1. L’île Maurice, elle, est en tête de liste. Le rapport du Doing Business concernant l’environnement des affaires montrent quand même que la majorité des pays africains comme le Cameroun veulent réellement accroître leur économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment

  1. L’île Maurice, elle, est en tête de liste. Le rapport du Doing Business concernant l’environnement des affaires montrent quand même que la majorité des pays africains comme le Cameroun veulent réellement accroître leur économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *