A LA UNE, INTERNATIONAL, SPORT

CAN 2017: Entretien avec Otto Pfister après de la qualification des Lions en 1/4 de finale

Aperçu plus d’une fois au stade de l’Amitié de Libreville depuis le coup d’envoi de la CAN Gabon 2017, le technicien allemand âgé de 80 ans, dernier entraîneur des Lions Indomptables à avoir atteint une finale de la Coupe d’Afrique des Nations avec les Lions Indomptables (CAN Ghana 2008), Otto Pfsiter s’est exprimé sur plusieurs questions concernant la sélection nationale du Cameroun qualifiée pour les quarts de finale.

Quel est votre sentiment ces neuf dernières années quand vous regardez le parcours de l’Equipe Nationale du Cameroun?

Je suis toujours l’actualité des Lions Indomptables via internet. Après moi il y’a eu beaucoup d’autres entraîneurs. Je sais que la dernière CAN le Cameroun n’a pas pu passer le premier tour. Pour cette CAN Gabon 2017, elle n’est pas une grande équipe mais elle a surpris tout le monde. Elle a bien joué jusqu’à maintenant. Les joueurs sont solides et très physiques. Je crois que ce groupe est solidaire. Je pense qu’ils ont une chance pour la demi-finale et peut-être même la finale mais le Sénégal est aussi une très bonne équipe. Pour moi c’est un match ouvert. La presse dans sont entièreté proclame le Sénégal comme le favori mais ce type de match à mon avis c’est du 50-50. Malheureusement, si Choupo-Moting et les frères Matip étaient là, le Cameroun deviendrait le favori. Je ne sais pas exactement pour quelles raisons ils ne sont pas là mais il faut que le CAF (Confédration Africaine de Football) prenne une décision parce que si un joueur est convoqué, il doit honorer la convocation. Si le club refuse comme Schalke 04 l’aurait fait, il faut sanctionner ou alors si c’est le joueur qui refuse, il faut aussi le sanctionner. Le plus souvent on accuse le joueur, mais en Europe les entraîneurs influencent les joueurs dans leurs décisions. Ils les mettent en garde contre des blessures, ils leurs disent qu’ils perdront définitivement leurs places dans leurs équipes. Il faut lutter contre ça!

Est- ce qu’on regrette Joel et Marvin Matip ou Choupo-Moting quand on regarde l’équipe actuelle du Cameroun qui a atteint les quarts de finale?

Oui je regrette! Parce qu’actuellement, Choupo-Moting est l’un des meilleurs attaquant en Allemagne. Il joue à Schalke 04, c’est un attaquant clé de cette équipe. Le Cameroun a un problème de finition; par exemple face au Gabon qui n’est pas une faible équipe, le score était nul et vierge (0-0). Le Cameroun n’était pas capable de marquer un but.

Manque – t – il un attaquant aux Lions Indomptables?

Je ne vais pas dire qu’il manque un attaquant. Je dis qu’il manque Choupo-Moting. Parce que celui là est capable. Et Matip, défenseur central qui évolue à Liverpool, ne manque – t – il pas à cette équipe? Son frère Marvin qui joue à Ingolstadt, il est fort. Si vous avez ces deux joueurs dans le onze entrant, qui marquera un but au Cameroun? C’est vrai ! C’est un peu hypothétique mais les meilleurs camerounais ne sont pas sur le terrain. C’est dommage!

Qu’est ce qui fera la différence côté Cameroun face aux Sénégal samedi 28 janvier à Franceville?

Quand je vois ces deux équipes, Le Cameroun est un bloc. Il n’y a pas un joueur qui domine les autres. Mais le gardien de but du Cameroun est excellent. Je pense qu’il faut lui dire merci pour la qualification (rires…) parce que jusqu’ici il est le meilleur joueur sur le terrain côté Cameroun. En ce qui concerne le Sénégal, ils ont quelques individualités. Mais dans un match de football on ne sait jamais!

Qu’est-ce qui vous a fait partir du Cameroun ?

J’étais avec Samuel Eto’o en Europe. Il y a une fax qui est arrivé disant : à partir de ce jour, Gweha Ikouam n’est plus votre adjoint, désormais c’est Jean Paul Akono. J’ai retourné le fax en disant : je n’accepterai jamais, j’abandonne. C’est ça la vérité! On m’a changé mon adjoint, et jusqu’à ce jour je ne connais pas la raison. On a toujours des ennemis dans ce qu’on fait, mais pour moi, Gweha était un excellent entraîneur adjoint. Il pouvait faire les exercices comme moi ; s’il y a un petit conflit dans l’équipe, il m’en parle. On me change mon adjoint camerounais pour une raison inconnue, à quoi ça m’aurait servir de continuer à entraîner cette équipe ? J’ai démissionné, et j’ai même laisser mon salaire. Je suis un homme de cœur, pas un mercenaire chercheur d’argent comme certains blancs. Si on me laisse travailler tranquillement, je suis votre homme. Mais si on me fait des combines, j’abandonne.

Est-ce que vous suivez toujours les joueurs que vous avez révélé comme Mbia ou encore Alexandre Song ?

Oui, je suis toujours en contact avec eux. Sauf Achille Emana, qui est un peu loin je pense. Je suis en contact avec Franck Etoundi qui est en Turquie. L’année passée, pendant la remise du Ballon d’Or FIFA, j’ai retrouvé Samuel Eto’o. Pourquoi il n’est pas à cette CAN ? Que s’est-il passé ? La saison dernière il était après l’Allemand Gomez, deuxième buteur en Turquie. D’accord, il a 35 ans, mais ici, devant la défense gabonaise, il aurait marché comme dans du fromage. Mais je ne sais pas ce qu’on lui reproche. Or, dans le football, ce qui compte, ce sont les tableaux, les statistiques. Moi j’ai été finaliste de la CAN Ghana 2008.

Par Foxit Ryder à Libreville.

FB_IMG_1479237345625

Otto Pfister et son adjoint Gweha Ikouam Fils à la tête du staff technique des Lions Indomptables de octobre 2007 à mai 2009

contact@lasymbiose-news.com
Previous ArticleNext Article

1 Comment

  1. Un plaisir de redecouvrir le coach national ex des Lions indomptables. Grace a lui, j’ai eu les traces d’un vieil ami Peter Schnittger. ancien entraineur-selectionneur du Cameroun su debut des annees 1970. lance a ses trousses, je l’ai perdu de vue. Aux dernieres nouvelles, il residerait au Senegal.
    Vais-je finir sans parler du role determinant de pacificateur joue par moi-meme pour calmer les esprits dans les incomprehensions apres la signature du contrat de Otto Pfister ? Fernand Taninche, Otto Pfister et autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment

  1. Un plaisir de redecouvrir le coach national ex des Lions indomptables. Grace a lui, j’ai eu les traces d’un vieil ami Peter Schnittger. ancien entraineur-selectionneur du Cameroun su debut des annees 1970. lance a ses trousses, je l’ai perdu de vue. Aux dernieres nouvelles, il residerait au Senegal.
    Vais-je finir sans parler du role determinant de pacificateur joue par moi-meme pour calmer les esprits dans les incomprehensions apres la signature du contrat de Otto Pfister ? Fernand Taninche, Otto Pfister et autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *