Les futurs élèves de l’EMIA sont connus

Voici la quintessence d’un communiqué de Joseph Beti Assomo, ministre de la défense :

« Le ministre délégué à la présidence chargé de la défense, informe le candidats au concours d’admission de 300 élèves officiers à l’école militaire interarmées,  Emia de Yaoundé, session 2017, que les listes des candidats admis aux épreuves écrites dudit concours, peuvent être consultées au tableau d’affichage à l’entrée du ministère de la défense » ; informe-t-il, avant d’ajouter que «Les visites médicales approfondies débuteront après demain jeudi 20 juillet 2017 à l’hôpital militaire de région numéro 1 à Yaoundé suivant le planning établi par le directeur de la santé militaire ».

Il ajoute en outre que les candidats admis aux épreuves écrites devront se présenter jeudi prochain à 7 h au plus tard munis de leur carte nationale d’identité, de l’original de l’acte de naissance, ainsi que de celui de l’original du diplôme académique, et d’une somme de 25 mille FCFA représentant les frais de visite.

Florian Kuipou

Cameroun : Un nouveau patrouilleur pour la Marine

Cet équipement de dernière génération acquis par les autorités, participe du renforcement des mesures de sécurité au large des côtes camerounaises.

Après son retrait de la flotte française, l’ex-patrouilleur français Grèbe a fait l’objet d’un rachat. C’est le gouvernement camerounais qui en est le propriétaire à ce jour. Rebaptisé Dipikar, le patrouilleur a quitté l’Hexagone le 10 février 2017 à bord du navire néerlandais Happy Diamond. Il faut signaler que le Dipikar a subi une cure de jouvence dans les ateliers de l’entreprise Sofrema. La Marine Nationale a vu le jour le 05 mai 1961 avec la réception par l’Etat du Cameroun de trois unités navales. Ces unités sont La Patrie du Cameroun, l’Indépendance et  La Réunification.

Confiée dès sa naissance à l’assistance technique française, la Marine Nationale est passée sous commandement camerounais à partir de 1973. Plusieurs réformes ont modelé sa taille et son fonctionnement. Il était question de s’adapter aux défis du temps. La Marine Nationale dispose d’un état-major implanté à Yaoundé et ayant sa tête un Contre-Amiral.

La Marine compte des forces de surface constituées de flottilles ; des forces de fusiliers marins et nageurs de combat constituées de trois bataillons de fusiliers marins et d’une compagnie de nageurs de combat. La Marine Nationale possède des organismes de soutien comprenant trois bases navales, un chantier naval, des ateliers navals, des écoles et des centres d’instruction.

Ce dispositif lui permet d’exercer ses missions traditionnelles de défense des eaux territoriales et de conduite de l’action de l’Etat en mer.  La Marine Nationale effectue des missions de service public.  Elle assure la recherche et le sauvetage des vies humaines en mer, la protection de l’environnement, la lutte contre les pollutions en mer et la sécurité de la navigation.  La Marine accomplit des missions de police générale et de souveraineté en mer en l’occurrence la surveillance maritime, les contrôles, la lutte contre les trafics illicites ainsi que le maintien et le rétablissement de l’ordre.

Lucien Embom