CAF: Résolutions du Comité Exécutif du 20 juillet 2017

Le Comité exécutif de la CAF, réuni le 20 juillet à Rabat, au Maroc, a passé en revue les résolutions des différents ateliers constitués lors du 1er symposium sur le football africain tenu les 18 et 19 juillet au palais des Congrès de Skhirat, banlieue de Rabat.
Le Comité a préconisé la mise sur pied d’un groupe de travail qui planchera sur la matérialisation des résolutions et proposera un chronogramme d’implémentation à court, moyen et long terme. Toutefois, un consensus s’est dégagé sur un certain nombre de points par ateliers.

Atelier 1. Can : compétition et cahier de charges
Passage à une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes dès l’édition de 2019 avec un tournoi qui devra se disputer entre les mois de juin et juillet. La compétition continuera à se disputer tous les deux ans, les années impaires et exclusivement sur le continent africain et avec des sélections nationales africaines.

Atelier 2 : compétitions inter-clubs
Il a été convenu par le Comité de maintenir le format actuel, mais de procéder  à l’avenir à un changement de calendrier pour les compétitions interclubs qui devraient commencer à se dérouler des mois d’août à mai.

Atelier 3: Développement du football (entraînement, arbitrage, médical) 
Le principe de l’augmentation des indemnités payées aux arbitres a été approuvé.
Le Comité a signifié sa détermination à accompagner toutes les solutions scientifiques et médicales à même d’éradiquer le phénomène de trafic des âges. Tout comme les recherches pouvant permettre de déterminer les causes de mort subite chez les footballeurs, dont la majorité des victimes sont originaires d’Afrique.

Atelier 4. Football des jeunes 
Le Comité a décidé de l’organisation d’éliminatoires zonales pour les Coupes d’Afrique des Nations des catégories jeunes (U17, U20, U23).  Avec la flexibilité offerte à chaque zone de proposer une formule. Il a également été prescrit par le Comité le renforcement des contrôles médicaux dans la détermination de l’éligibilité des joueurs.

Atelier 5. Partenariats internationaux
Le comité reconnaît l’urgence d’une amélioration des relations entre la CAF, ses associations membres, les états et l’Union africaine.

Atelier 6. Communication et médias 
Le Comité exécutif s’inscrit en droite ligne des suggestions formulées pour l’amélioration des outils de la communication de la CAF, dans le domaine digital et des réseaux sociaux notamment avec la mise en ligne d’un site internet en adéquation avec les standards du moment. Le Comité s’engage, dans la perspective du renforcement des cahiers de charges des compétitions, à considérer une meilleure prise en compte des attentes des médias.

Atelier 8. Footballeurs : rôles et perspectives
Le Comité a approuvé le principe de création d’un cadre de concertation avec les footballeurs africains de légende, et une plus grande implication de ces dernières dans les activités et instances de la CAF

II – Compétitions
CHAN Total, Kenya 2018
Une nouvelle mission d’inspection sera conduite à la fin du mois d’août 2017 pour évaluer les avancées après celle de juin 2017.

CAN Total, Cameroun 2019
Une inspection sera conduite début septembre.

CAN U23 Total
La Zambie s’est officiellement retirée de l’organisation de l’édition de 2019. Le comité a instruit l’ouverture d’un appel à candidatures pour la sélection d’un nouveau pays hôte.

CAN beach-soccer
Le Comité a décidé de l’octroi de l’édition de 2018 à l’Egypte, seul pays à avoir manifesté son intérêt pour l’organisation au terme du délai prescrit pour l’appel à candidatures.

Competitions interclubs 
Le Comité a constaté la levée de la suspension du Soudan par la Fifa et indiqué que les clubs soudanais engagés en Ligue des champions Total et Coupe de la Confédération Total ne sont pas disqualifiés mais perdent, conformément aux règlements, leurs matchs de la 6e journée de la phase de groupes.
Par voie de conséquence, le club soudanais Hilal El Obied est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Confédération Total.

Officiel: La CAN passe de 16 à 24 dès 2019 !

Réuni à Rabat du 18-19 juillet, le Comité exécutif de la CAF (Confédération africaine de football) a entériné la proposition de son groupe de travail sur la CAN (Coupe d’Afrique des nations) au Symposium de l’instance. L’un des points les plus marquant est le passage de la compétition phare du continent passe à 24 pays dès la prochaine édition. Le Cameroun devra alors accueillir 24 délégations au lieu de 16 en 2019. Par ailleurs, ladite compétition  se disputera aux mois de juin et juillet.

Jean Morand Mbarga

RABAT/CAF Brillante participation des Camerounais

Sur invitation de l’instance faîtière du football continental, certains de nos compatriotes ont fait le déplacement de la capitale marocaine pour prendre part à un symposium. En dehors de la présence effective de joueurs emblématiques comme Joseph Antoine Bell ou encore le goléador  Samuel Eto’o, était attendus les représentants de la Fécafoot. Le président de cette structure Tombi à Roko Sidiki a bien foulé le sol de Rabat, flanqué de son secrétaire général Blaise Moussa qui, pour sa part, aura eu à siéger dans la commission de la réforme de la CAN.

Des confidences recueillies auprès de lui font savoir que des propositions constructives valant pour l’avenir ont été mises par les uns et les autres. Celles-ci devront préalablement être validées et adoptées par le Comité Exécutif de la CAF, pour ensuite l’être  par son Assemblée Générale, ceci dans les mois à venir. « Ici (à Rabat, NDLR) nous n’avons enregistré aucun débat, eu écho d’aucune mention négative sur notre pays le Cameroun et la CAN 2019 que nous nous apprêtons à organiser. Ici on est gentlemen responsables, conscients des enjeux et des potentialités des uns et des autres. Ici, on sait qu’il n’y a pas encore un quelconque rapport dépréciatif sur le Cameroun, en attendant la visite d’inspection de la CAF, qui fera la première évaluation prévue fin août – septembre. La rumeur, la sous-information, la désinformation et les allégations prétentieuses et inconsistantes ne gouvernent nulle part. Autant s’informer à bonne source. Aussi ne peut-on que s’interroger sur cette auto-flagellation dans laquelle se délectent certains des nôtres ! » s’est-il écrié à juste titre avant de s’exclamer non sans commisération : «  Ooooh, chers compatriotes, pourquoi cette auto-flagellation? Pourquoi, tirer contre son pays ? ».

Et le secrétaire général de la Fécafoot de poursuivre : « Ici, la déclaration de monsieur le ministre des Sports a fait bon effet, en ce sens qu’elle aura éclairé suffisamment tous ceux qui s’y intéressent, au point d’abattre le mur fragile de l’ignorance. Pour rappel, une condition d’organisation d’une CAN majeure est d’avoir organisé une mineure, pour faire déjà au moins la moitié du chemin. Or le Cameroun a réussi sa CAN féminine, avec 3 stades déjà aux normes. In fine, sur les minima de 4 stades d’un minimum de 20 000 places dont un au moins de 40 000 (pour les matchs d’ouverture et la finale), nous avons déjà 3 (Yaoundé omnisports, Limbé et Bafoussam). La réfection de Douala Bépanda se fera en moins de 5 mois, idem pour Garoua. Bien mieux Olembé et Japoma seront la cerise sur le gâteau. D’où nous serons à 7 stades de compétition, donc largement au-dessus de la norme minimale de 4 stades. On joue donc à être misérables, inutilement. Raison pour laquelle l’on ne peut que regretter la mauvaise publicité faite contre notre pays, inutilement, par certains de ses propres fils ! Pardonnons à ceux qui nous vilipendent inutilement ».

Puisqu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, nous ne pouvons qu’espérer que ceux-là reviendront de leur erreur et prendront le train en marche, pour que tous ensemble nous réussissions ce pari qui engage la nation tout entière.

Léopold T. Yamdjeu

Jeux de la Francophonie: Christophe Ousmanou dévoile ses 20 lionceaux !

Les Lions U20 quittent le Cameroun cette nuit, destination Abidjan pour prendre part aux 8e jeux de la Francophonie. 23 joueurs jusque-là étaient en stage, le sélectionneur Christophe Ousmanou a finalement retenu 20 pour cette compétition. Il s’agit de :

1-Omossola Simon (coton)
2-Dande Junior (apejes)
3-Mbaidassara Mbaizo Olivier(union)
4-Tchoffo Ange Joël (astres)
5-Nkolo Landry(astres)
6-Sime Prince junior (Fortuna)
7-Din Guillaume(Racing)
8-Tsopgni Boclaire (aigle dschang)
9-Kemayou Samuel (Union)
10-Bessong junior Antoine (Racing)
11-Nguede junior (Colombe)
12-Ekollo Malolo (Dragon)
13-Ndam moutala(canon)
14-Eyeya Zanga(aigle)
15-Nguidjol Christian(eding)
16-Donfack Ramses cabrel(unisport)
17-Tchayi Cyrille(botafogo)
18-Essome Samuel(aigle dschang)
19-Ismaila Ousman(Fortuna)
20-Yampili Maacté Ulrich(coton)
JMM

SYMPOSIUM DE LA CAF: L’exécutif de la Fécafoot prendra part aux travaux

MM. Tombi à Roko et Blaise Moussa sont attendus dans la capitale marocaine pour représenter le Cameroun lors de ces importantes assises.

Lors de la dernière réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) tenue à Manama (Bahreïn) le 08 mai dernier, il fut décidé de tenir un symposium portant sur les compétitions de cette instance, dans le but de développer la nouvelle vision du football africain pour la prochaine décennie. Le conclave prévu devant mettre ensemble pour enrichir les débats, différents intervenants de la chaine : administrateurs, joueurs, entraineurs, arbitres, et médias. C’est dans ce cadre que depuis le 06 juin 2017 la Fécafoot a reçu une correspondance l’en informant, suivie la semaine suivante par une invitation en bonne et due forme, adressée à son président ainsi qu’à son secrétaire général. L’objet de ce forum qui se déroulera dans la capitale du royaume chérifien dont le thème est « Football africain – Notre vision », s’articule sur le devenir du football continental. En fait il s’agira, comme le prévoie le programme de la rencontre, de plancher sur les compétitions de la CAN, les spécifications du pays hôte, les rencontres interclubs, le football jeunes, le football et le développement, la communication et les médias, le marketing et la télévision.

Prévu les 18 et 19 juillet au centre international de conférence de Rabat, ledit forum dont les frais sont pris en charge par la Fédération royale marocaine de football a pour ambition d’ouvrir une nouvelle page du football africain, à l’aune des perspectives de ses nouveaux dirigeants. Dans le timing des rencontres on a par conséquent en bonne place un débat de haut niveau, des travaux de groupes (ateliers), leur restitution en plénière, ainsi qu’une présentation finale qui synthétisera les différentes recommandations adoptées.

Ces importantes assises qui marqueront la refondation du football africain verront donc la participation active de notre Fécafoot, ceci avec la présence de deux de nos plénipotentiaires qui n’y vont pas faire de la figuration : le président de la Fécafoot Tombi à Roko Sidiki, et son secrétaire général Blaise Moussa. La CAF n’ayant pas été gênée aux entournures pour leur adresser des invitations afin qu’ils viennent apporter leur expertise et leur expérience jugée fort nécessaire, eux qui sont aux manettes de la fédération dont l’équipe nationale a dernièrement remporté la CAN. Pour l’instance faîtière du football africain, il n’y a donc pas lieu de se perdre en spéculations vaseuses, la cause étant entendue puisque c’est ès qualité que ces deux responsables camerounais sont appelés à faire le déplacement maghrébin. Et force est de subodorer que leur présence y est très attendue, en raison de leur statut d’hôtes de la prochaine CAN, qui sera véritablement la première organisée sous l’ère Ahmad du nom de l’actuel président de la CAF. Les deux hommes sont prêts à y assister, nous assure-t-on, pour répondre au mieux à tous les éclairages pour lesquels ils pourraient être sollicités. Ce pour quoi on ne peut que leur souhaiter : bon vent ! D’autant plus que dès le lendemain de cette rencontre, il est en outre prévu une réunion du Comité exécutif de la CAF (20 juillet) suivie d’une Assemblée générale extraordinaire ce 21 juillet 2017.

   Léopold T. YAMDJEU

Cameroun – Football – Mtn Elite one: Dragon-Canon (1-1) Mi-temps

La première rencontre de la 22e journée du championnat national Mtn Elite se joue depuis 13H30 au stade militaire de Yaoundé. Un derby régional qui oppose Dragon FC de Yaoundé au Canon sportif de la même ville. Classés respectivement 5e avec 31 points et 15e, 21 points au compteur, les deux clubs de la capitale politique ne vivent pas les mêmes pressions. Pour les premières 45 minutes, c’est le club de Nkoldongo qui a pris l’avantage en ouvrant le score suite à une erreur d’appréciation du gardien des « cha cha cha boys », François Beyokol. Lionnel Essono au départ du coup franc, Francis Balogog à l’arrivée pour le (0-1). Nous jouons pratiquement la 20e minute. La réaction des poulains d’Evariste Djomo interviendra 5 minutes plus tard sur une frappe de Fafa Efon Hissendji qui sera sans conséquence pour Eyili et les rouge et vert. Ce ne sera que partie remise. Efon Fafa décidément prend un ballon au couloir droit et élimine deux défenseurs avant que Ndzana ne botte en touche le cuir. La touche suivante sera décisive pour Mfédé et Dragon qui profite du moment d’égarrement de la défense du Canon (1-1). C’est sur ce score que Moussa Aboubacar, arbbitre de la  rencontre va mettre un terme à la première période.

A noter que Pierre Boyomo de Dragon est sortie sur blessure après seulement 5 minutes de jeu.

Jean Morand Mbarga

UNIFFAC: Un nouveau président élu!

Le président de la FECAFOOT Mr Tombi a présidé le bureau de l’élection de l’UNIFFAC.

Le  bureau a été élu pour deux ans:

  • Président: Edouard PatriceNGAISSONA
  • Vice président: Guinée Equatoriale
  • Membres : Tchad, Sao Tome et Gabon

La rédaction

Sentence : le TAS condamne le Club Sfaxien à verser 183 millions FCFA à Marius Noubissi !

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) condamne le Club Sportif Sfaxien (CSS) de Tunisie à payer un peu plus de 183 millions FCFA au footballeur camerounais, Marius Noubissi pour rupture de contrat…

Condamné dans un premier temps – le 18 mars 2016 – par la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) de la FIFA à verser plus de 216 millions FCFA au footballeur camerounais, Marius Noubissi, le Club Sportif Sfaxien avait fait appel de cette décision auprès du TAS.

Le 9 juin 2017, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a donc rendu sa sentence arbitrale. Le TAS a ainsi ramené la compensation pour rupture de contrat à 242 750 Euros, soit 55 000 de moins que les 297 750 Euros initialement retenue par la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) de la FIFA. Les arriérés de salaires dus au joueur restent sans changement, c’est-à-dire à 33 250 Euros et 89 850 FCFA au titre de remboursement  des frais médicaux au joueur.

Par ailleurs, le TAS a condamné le Club Sportif Sfaxien à payer à Marius NOUBISSI la somme de 4 000 CHF (francs suisses) au titre de ses propres frais et dépens.

Les parties devront supporter les frais d’arbitrages comme suit : 90% par le Club Sportif Sfaxien et 10% par le joueur Marius NOUBISSI. Lesdits frais d’arbitrage seront déterminés par le greffe du TAS.

Il est à noter que le footballeur Marius Noubissi a dans cette affaire bénéficié de l’assistance juridique du SYNAFOC.

Ligue des champions CAF: Coton Sport face à son destin !

Coton Sport de Garoua unique représentant du Cameroun à cette compétition africaine affronte ce mercredi devant son public les zambiens du Zanaco dès 15H. Au match aller, les poulains de Minkreo Birwe avaient réussi à mettre un but avant de tomber (2-1). La rencontre de ce mercredi est donc déterminante pour les camerounais. Après trois défaites en autant de sorties, 01 but inscrit contre 06 buts encaissés les camarades de Souleymanou Moussa sont classés dernier du groupe D avec 0 point au compteur. Néanmoins, l’actuel 3e du championnat camerounais (28 points, 1 match en retard) veut encore rêver; ou encore, offrir cette victoire tant attendue au public de Garoua. Une équipe qui sera faite sans son milieu de terrain Georges Bellamo absent pour blessure. Aaron Mbimbe, le patron de la défense des vert et blanc devraient alors tout faire pour ne plus encaisser de but. Une rencontre où le 12e homme sera d’une importance capitale en cette période de carême pour pousser son équipe à la victoire.
Jean Morand Mbarga

Côte d’Ivoire: Côte d’Ivoire: La dépouille du footballeur Cheick Tioté attendue jeudi à Abidjan

La dépouille du footballeur international ivoirien Cheick Tioté, décédé le 5 juin en Chine en pleine séance d’entrainement avec son club, arrive jeudi à Abidjan, a annoncé la fédération ivoirienne de football (FIF), dans un communiqué publié lundi.

Le Président de la Fédération Ivoirienne de Football et le Comité Exécutif portent à la connaissance des Clubs, des Groupements d’intérêts, de la presse et du public sportifs que la dépouille mortelle du joueur TIOTE Cheik Ismaël arrivera le jeudi 15 juin 2017, à 13H50, à l’aéroport international d’Abidjan’’, écrit l’instance fédérale.

Cheick Tioté, 30 ans, est décédé le 5 juin lors d’une séance d’entrainement avec son club du Beijing Enterprises (D2 chinoise).

Le joueur, passé par Anderlecht et Newcastle, comptait 52 sélections en équipe nationale qu’il avait intégrée en 2009.

Avec “les Eléphants’’, il a remporté la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015 et participé aux Mondiaux 2010 et 2014.

Source: www.connectionivoirienne.net