ECONOMIE

Entrepreneuriat agropastoral : 285 jeunes sur le terrain

logo-taille-petite

Ils ont reçu récemment à Yaoundé, des parchemins de fin de formation et des équipements pour le début de leurs activités.

Mekassi Mireille Nicaise fait partie des 285 (167 hommes et 118 femmes) porteurs d’initiatives économiques de la cohorte 2016 du Programme de promotion de l’entrepreneuriat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes). Elle vient de recevoir, comme ses camarades, son parchemin de fin de formation dans des structures d’incubation. Elle compte après cet enseignement de près de deux mois, produire un millier de poulets de chair dans la ville de Soa. A cet effet, il lui faudra pour un début, un financement de trois millions de F qu’elle obtiendra dès janvier du PEA-Jeunes. Sa camarade, Nathalie Melingui Noah, a opté pour la transformation et la conservation du gombo frais. Elle devra bénéficier d’une somme de près de 2 700 000 F pour la mise en œuvre de son projet. Bienvenu Ekassi, l’un des jeunes entrepreneurs et bénéficiaire dit avoir reçu des enseignements à l’Institut agricole d’Obala relatifs à la gestion des fonds d’une entreprise et à la recherche de financements. Il a également été édifié dans les techniques modernes en élevage de poulets de chair. Hormis ces parchemins, ces futurs entrepreneurs ont également obtenu des kits, notamment des brouettes, bottes, casques et autres équipements qui leur permettront de mieux débuter leurs activités. Les responsables des structures d’incubation ainsi que celles de facilitation n’ont pas été lésés. Ils ont acquis du matériel roulant notamment des motos et des ordinateurs du Minader pour  accompagner les jeunes entrepreneurs dans leurs activités.
La double cérémonie était co-présidée par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Henri Eyebe Ayissi et le ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries animales (Minepia), le Dr Taiga, qu’accompagnaient quelques membres du gouvernement. Le Minader a souligné l’importance de ladite cérémonie qui selon, lui consacre l’entrée définitive du Programme dans sa phase opérationnelle. Tout en félicitant les récipiendaires, Henri Eyebe Ayissi a indiqué que, « le secteur agroalimentaire demeure le plus grand gisement d’emplois ». A ce titre, il est primordial de promouvoir l’entreprenariat agropastoral des jeunes tout en les accompagnant dans ce domaine. Alfred Bela Tomo, coordonnateur national du PEA-Jeune a quant à lui relevé que ce projet mis en œuvre par le Minader et le Minepia avec l’appui technique et financier du Fonds international pour le développement agricole (Fida) relève du secteur de la production et du commerce et vise à faire du Cameroun un pays émergeant à l’horizon 2035.

logoHisense

Source: www.cameroon-tribune.cm

contact@lasymbiose-news.com
Previous ArticleNext Article

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *