RDC : Constant Omari arrêté et placé en garde à vue

Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), par ailleurs vice-président de la Confédération africaine de football (CAF) est visé par une enquête diligentée par le Conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme.

Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari Selemani, et deux de ses vice-présidents, Roger Bondembe Bokanianga, Théobald Binamungu Rubambura, ainsi que le secrétaire général au ministère des Sports, Barthélemy Okito ont été arrêtés et placés en garde à vue au Parket de Kinshasa-Matete. Selon plusieurs médias congolais citant les services du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme, ces arrestations ont eu lieu mardi. Et elles font suite, expliquent les mêmes médias,  aux enquêtes menées par les services du conseiller spécial du chef de l’Etat, depuis avril au sujet de la justification des fonds reçus de l’Etat et qui concernent également les clubs congolais engagés en compétitions africaines.

Lionnes Indomptables: des U20 dans la liste de Joseph Ndoko !

Malgré leur échec aux éliminatoires du mondial France 2018 de leur catégorie, certaines joueuses de la sélection nationale des moins de 20 ans ont été promues à l’équipe A. Il s’agit de la gardienne de Social du Mbam BAWOU ANGE GABRIELLE, l’ex sociétaire de Green City désormais dans les rangs des Louves Minproff, TADJA DOLORES. On retrouve aussi MONKAM KAMENI, des AMAZONE FAP DE YAOUNDE, VOULANIA CLAUDIA d’AS DIAMARE et l’attaquante d’Eclair de SA’A, TAKOUNDA TCHANKO DIANE.

J.Mvondo

Eliminatoires CAN « Ghana 2018 »: les Lionnes enfin en stage !

Le dernier match de la sélection nationale de football féminin remonte à la dernière finale de la Coupe d’Afrique des Nations en décembre 2016. Pour affronter le Congo Brazzaville le 1er juin prochain, le nouveau patron du banc de touche des Lionnes A a convoqué 30 joueuses pour un stage qui démarre ce mercredi.

Les joueuses dont les noms suivent sont convoquées au stage de préparation de la Sélection Nationale Senior Dames, qui se déroulera du mercredi 11 au vendredi 27 avril 2018 au Centre d’Excellence de la CAF à Mbamkomo.

Lesdites joueuses sont à cet effet priées de se présenter au siège de la FECAFOOT – sis à Tsinga le mercredi 11 avril 2018 au plus tard à 09 heures.

Il s’agit de :

1- NGO NDOM ANNETTE, (AMAZONE FAP DE YAOUNDE)

2- OGMAHAN MARTHE, (AWA FOOTBALL Filles DE YAOUNDE)

3- BAWOU ANGE GABRIELLE, (SOCIAL FOOTBALL FILLES DU MBAM)

4- MABINGO ARIANE, (FEMINA STARS D’EBOLOWA)

5- SOCKENG YSIS, (SUNDSVALL DE SUEDE)

6- MAMBO ELIANE, (AMAZONE FAP DE YAOUNDE)

7- TADJA DOLORES, (LOUVES MINPROFF)

8- BEZIMBI MENGUE THERESE INES, (CHARITE FOOTBALL FILLES DE DJEBEM)

9- BEYENE ARIANE BEBEY, (LOUVES MINPROOF DE YAOUNDE)

10- MONKAM KAMENI, (AMAZONE FAP DE YAOUNDE)

11- VOULANIA CLAUDIA, (AS DIAMARE)

12- BIKO ELONG CYNTHIA, (ECLAIR FOOTBALL FILLES DE SA’A)

13- MANGOUMKOUA KOESSO JEANNE, (AWA FOOTBALL Filles DE YAOUNDE)

14- RAISSA FEUDJIO, (ALAN-UNITED FINLANDE)

15- ABENA THERESE NINON, (LOUVES MINPROOF DE YAOUNDE)

16- MAFFO FONKOU ALICE, (AWA FOOTBALL FILLES DE YAOUNDE)

17- KONDJI HERMINE NATACHA, (PANTHERE SECURITY FILLES)

18- OWONA MBALLA GENEVIEVE, (AWA FOOTBALL FILLES DE YAOUNDE)

19-ENDALE EMILIENNE (AWA FOOTBALL Filles DE YAOUNDE)

20- SI’NDJE TCHANKO DIANE, (AMAZONE FAP DE YAOUNDE)

21- TAKOUNDA TCHANKO DIANE, (AMAZONE FAP DE YAOUNDE)

22- NKOMIDIO à MBASSA ALICE, (SOCIAL FOOTBALL FILLES DU MBAM)

23- ABOUDI ENGOLO BLANDINE, (ECLAIR FOOTBALL FILLES DE SA’A)

24- KIBINDE KIBINDE MARIE (CLAIR, PANTHERE SECURITY FILLES)

25- EWODO TATIANA- (LOUVES MINPROOF DE YAOUNDE)

26- MBIANDA CLAUDE, (CAIMAN FILLES DE DOUALA)

27- TCHADEU DEUGOUE LINDA, (UNIVERSITE DE DOUALA)

28- NGATCHOU DEUGOUE LINDA, (AMAZONE FAP DE YAOUNDE)

29- MPEH BISSONG CHRISTIANA, (LOUVES MINPROOF DE YAOUNDE)

30- MIFOUMOU MARIE BENNY, (AWA FOOTBALL FILLES DE YAOUNDE)

Football féminin: Aboudi Onguéné parmi les onze femmes qui font tourner le ballon rond africain !

Le journal « Le Monde Afrique » a sortie en mars son classement des onze femmes qui font tourner le ballon rond africain. Elles sont 11 au total, comme une équipe de football d’ailleurs, on y trouve des footballeuses, des responsables de fédération, des arbitres…

Le Cameroun est représenté par Gabrielle Aboudi Onguéné, vice-capitaine des Lionnes Indomptables, sociétaire du CSKA Moscou, meilleure joueuse de la CAN 2016 et 2e meilleure joueuse africaine pour la 3e fois consécutive.

1.Fatma Samoura, secrétaire générale de la FIFA
2.Lydia Nsekera, membre du conseil de la FIFA et du CIO
3.Nawal El Moutawakel, responsable du football féminin au Maroc
4.Isha Johansen, membre du comité exécutif de la CAF
5.Sue Destombes, secrétaire générale de la zone Afrique australe
6.Nathalie Basque Léon, directrice du comité d’organisation de la CAN 2021
7.Meskerem Tadesse Goshime, secrétaire générale adjointe de la fédération éthiopienne
8.Latré-Kayi Edzona Lawson-Hogban, arbitre-instructrice de la CAF
9.Asisat Oshoala, triple Ballon d’or
10.Gabrielle Onguéné, membre de l’équipe nationale du Cameroun
11.Nathalie Rabe, directrice de communication de la CAF
J.M.Mvondo

Prix Marc Vivien Foé: Karl Toko Ekambi parmi les 13 finalistes !

Karl Toko Ekambi est sans doute en train de vivre sa meilleure saison en Ligue 1 française avec Angers. Auteur de son 17e but ce weekend en championnat contre Strasbourg, l’attaquant camerounais a battu le record de Vincent Aboubacar qui avait inscrit 16 buts avec Lorient (2013-2014). Cerise sur le gâteau, le joueur sollicité par Dortmund est présent parmi les joueurs en course au titre du prix Marc Vivien FOE.

Keita BALDÉ DIAO (AS MONACO/SÉNÉGAL/ATTAQUANT/23 ANS)

Matthieu DOSSEVI (FC METZ/TOGO/MILIEU DE TERRAIN/30 ANS)

Max-Alain GRADEL (TOULOUSE FC/CÔTE D’IVOIRE/ATTAQUANT/30 ANS)

Gaël KAKUTA (AMIENS SC/RD CONGO/MILIEU DE TERRAIN/26 ANS)

Wahbi KHAZRI (STADE RENNAIS/TUNISIE/ATTAQUANT/27 ANS)

Moussa KONATÉ (AMIENS SC/SÉNÉGAL/ATTAQUANT/25 ANS)

Nicolas PÉPÉ (LOSC LILLE/CÔTE D’IVOIRE/ATTAQUANT/22 ANS)

Jean Michaël SERI (OGC NICE/CÔTE D’IVOIRE/MILIEU DE TERRAIN/26 ANS)

Julio TAVARES (DIJON FCO/CAP-VERT/ATTAQUANT/29 ANS)

Karl TOKO EKAMBI (SCO ANGERS/CAMEROUN/ATTAQUANT/25 ANS)

Bertrand TRAORÉ (OLYMPIQUE LYONNAIS/BURKINA FASO/ATTAQUANT/22 ANS)

Hamari TRAORÉ (STADE RENNAIS/MALI/DÉFENSEUR/26 ANS)

André-Frank ZAMBO ANGUISSA(OLYMPIQUE DE MARSEILLE/CAMEROUN/MILIEU DE TERRAIN/22 ANS)

La Rédaction

Eliminatoire CAN « Ghana2018 »: Le Cameroun affrontera le Congo au 2e tour !

La sélectionne nationale féminine de football, « Lionnes Indomptables » du Cameroun va reprendre du service après 02 ans de repos. Exempt du premier tour éliminatoire de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui se jouera au Ghana aux mois de Novembre-Décembre, le Cameroun croisera le Congo Brazzaville au 2e tour. Le match aller se tiendra à Brazzaville le 1er Juin et le retour à Yaoundé le samedi 9 Juin prochain pour une place en phase de groupe.

Pour rappel, depuis le départ d’Enow Ngachu à la tête de l’ANAFOOT, son remplaçant, Joseph Ndoko n’a jamais eu l’opportunité de rassembler son groupe.

La Rédaction

Mondial 2026 : les dessous de l’imbroglio entre Fifa – Maroc

Les médias du monde entier découvrent l’échange de courriers entre la FIFA et la FRMF. À la lecture des deux documents, la vérité éclate. L’instance dirigeante du foot mondial continue de s’enliser dans ses contradictions. Décryptage.

Coup sur coup ce vendredi, deux courriers sont parvenus aux rédactions du monde entier. D’abord celui de Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, qui maintient ses « préoccupations » à propos du Scoring System (dispositif de notation) établi tardivement par la FIFA. Puis la seconde lettre nous est parvenue émanant de Fatma Samoura, la Secrétaire Générale de l’instance dirigeante du football mondial. Cette dernière défend son institution et son mode de fonctionnement “équitable et transparent”. Regardons de plus près.

Que disent les courriers de la FIFA et de la FRMF?

Plusieurs choses. En premier lieu, Fatma Samoura rappelle que “la procédure de sélection de l’hôte de la compétition finale de la Coupe du Monde 2026 a été approuvée par le Bureau du Conseil le 6 septembre 2017, puis ratifiée par le Conseil de la FIFA le 27 octobre de la même année”. Procédure validée par l’ensemble des fédérations y compris la FRMF. La Secrétaire Générale ajoute, à juste titre, qu’à aucun moment le Maroc ne s’est manifesté pour contester la nouvelle règlementation, ni la création d’une Task force chargée d’évaluer les dossiers concurrents.

Ce à quoi Fouzi lekjaa répond habilement. En effet, la FRMF ne pouvait pas contester -en décembre 2017- le système de notation, puisque lors de l’approbation générale, celui-ci n’était qu’une coquille vide.

La FIFA poursuit son argumentaire en soulignant son attachement à l’équité, puisque les deux concurrents au Mondial 2026 ont été notifiés des spécificités du Scoring System en même temps. C’est vrai. Mais un jour seulement avant la date limite de dépôt des dossiers. La réplique du président de la FRMF à ce sujet est savoureuse: “la diffusion tardive du Scoring System ne peut être justifiée par le simple fait  qu’il ait été communiqué «dès que possible» aux candidats”. Implacable!

Que faut-il comprendre ?

Ce qui saute aux yeux, c’est l’amateurisme de la FIFA. Alors que le grand bouleversement et le changement de gouvernance au sein de l’instance, date de 2015-2016. Il a fallu attendre fin 2017 pour accoucher d’une nouvelle procédure d’attribution à la Coupe du Monde. Puis, il a fallu de nouveau attendre une mise à jour concernant les critères d’évaluation des candidatures en mars 2018, précisément la veille de la date limite de dépôt des dossiers techniques marocain et nord-américain.

Comment imaginer que l’un ou l’autre des candidats puisse répondre de manière efficace aux nouvelles exigences du gouvernement du football, en étant notifié desdits changements un jour seulement avant la deadline? Soit la FIFA est overbookée, soit elle travaille en effectif restreint…

Autre fait marquant, Fatma Samoura ne répond jamais à Fouzi Lekjaa sur une demande très précise du président de la FRMF: “Nous réitérons notre demande de pouvoir partager en détails notre analyse factuelle du Scoring System avec vos équipes, afin de mettre en évidence les différentes problématiques de ce document”.

Il est clair, aujourd’hui, que la FIFA ne souhaite pas approfondir le sujet car cela reviendrait à remettre en cause ce qui s’apparente à une manipulation, et à une grille de notation élaborée sur mesure pour favoriser un candidat au détriment de l’autre. Fatma Samoura l’explique elle-même dans sa lettre: “peu de temps après sa réunion du 8 mars 2018, le groupe de travail (la Task Force, ndlr) a approuvé à l’unanimité la version finale du système de notation”. Comprenez un entre-soi auquel ni le Maroc, ni le trio nord-américain n’ont pris part…

Un petit retour en arrière s’impose pour bien saisir le pourquoi du comment. La date limite de “soumission d’une déclaration d’intérêt” pour l’organisation du Mondial 2026 était le 11 août 2017. Devinez qui s’est déclaré au dernier moment, à la surprise générale? Le Maroc!

Avant cette date, un seul candidat était en lice, United 2026 (USA-Mexique-Canada). Tant qu’il n’y a qu’un candidat, et que celui-ci prévoit d’organiser 60 matchs sur 80, sur le territoire des États Unis, nul besoin d’un quelconque Scoring System, puisqu’il est de notoriété publique que l’Amérique est dotée des meilleurs et des plus modernes infrastructures en tout genre. De plus, il y a 24 ans, le pays de l’Oncle Sam organisait tout seul la 15e Coupe du Monde de l’histoire.

Alors pourquoi ce besoin soudain d’un système d’évaluation des candidatures créé après l’annonce du Maroc? Peut-être que la FIFA apportera dans un futur proche une réponse à cette interrogation. Mais elle ne pourra pas empêcher l’opinion internationale d’y voir une manoeuvre destinée à barrer la route au vote des fédérations pour désigner l’hôte du Mondial 2026.

En droit international, la non-rétroactivité de la loi a été conçue comme un principe fondateur… Visiblement, la FIFA est au-dessus des lois. Elle se soucie peu du qu’en dira-t-on et de son image, pourtant déjà entachée. Il y a toujours des arrangements possibles pour éliminer un indésirable. La FIFA n’avait pas besoin de Task Force tant que l’Amérique était seule en lice. Elle a créé ce concile à seule fin de décréter nulle la candidature du Maroc.

Source : Le360sport

Amiens: l’ivoirien Traoré accusé d’avoir changé d’identité

Le président de l’Etoile Sportive d’Abobo, Ibrahim Koné a déclaré à RFI que  l’attaquant ivoirien d’Amiens Lacina Traoré (27 ans, 16 matchs en L1 cette saison) a changé d’identité et d’âge. Pour le dirigeant ivoirien le joueur actuellement prêté par l’AS Monaco s’appelait Traoré Ménéné avant de rejoindre le Stade d’Abidjan et qu’il aurait en fait 29 ans.

« En 2005, j’ai recruté Lacina Traoré qui s’appelait à l’époque Traoré Ménéné. Ensuite, il a été recruté au Stade d’Abidjan. Et à ma grande surprise, il avait changé d’âge et de prénom », raconte le dirigeant.

Ibrahim Koné a décidé de porter plainte contre X auprès de la Fédération ivoirienne car ce changement de nom empêche l’Etoile Sportive d’Abobo de percevoir une part du montant des transferts de Traoré en tant que club formateur

Source Maxifoot

Amical – Koweit-Cameroun: du changement dans la tanière !

Le communiqué est signé du team press qui annonce plusieurs changements côté camerounais avant la rencontre amicale face au Koweit:

« Le sélectionneur national, Alexandre Belinga, vient de procéder à quelques réajustements dans le groupe qui jouera dimanche contre le Koweït. Blessés, Jean Armel Kana Biyick et Karl Toko viennent d’être remplacés par Ngong Lionel Mbong (YOSA-Cameroun) et Tagueu Tadjo Joël (FC Maritimo-Portugal). Il faut aussi noter que Eric Maxime Choupo et Zambo Anguissa sont forfaits pour cause de blessure. Ils ne seront pas remplacés. »

Le Team Press Officer,
Vincent de Paul Atangana.