SOCIETE

Mgr Jean Mbarga : l’abbé Nkodo ? « On n’a pas enfreint la loi »

Gingembre Bio,Prévient du cancer & Soulage des effets du diabète,Cliquez SVP

En marge de la 43e Conférence épiscopale du Cameroun qui s’est ouverte le 9 avril dernier, l’Archevêque de Yaoundé explique les raisons de la libération de l’abbé Nkodo, soupçonné d’avoir aidé l’ex-ministre de l’Eau et de l’Energie à sortir du pays alors qu’il était frappé d’une interdiction.

« L’abbé Nkodo reste à la disposition de la justice pour répondre des actes qu’il aurait posés, a indiqué l’archevêque. Mais pour l’instant, cela n’empêche pas qu’il puisse vivre en liberté. L’on n’a pas enfreint la loi, on n’avait pas la capacité de le faire. Mais le juge peut estimer que certaines personnes, compte-tenu peut-être du rôle très secondaire qu’ils ont joué dans une affaire, puissent comparaitre libre ».

Interpellé puis enfermé dans une cellule du Secrétariat d’Etat à la défense (SED) avant d’être relaxé suite à une demande de l’église catholique romaine notamment à travers l’archevêque métropolitain de Yaoundé, l’abbé Nkodo est accusé de « recel de malfaiteur ». Il est soupçonné d’avoir usé de son statut de prêtre pour permettre à l’ancien ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna de passer les barrières de sécurité jusqu’à la frontière avec le Nigeria.

SZM

contact@lasymbiose-news.com
Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *